Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

max mosley

  • Reich F1 überalles

    reichf1.jpgAprès les égarements romantico-sado-masochistes de Max Mosley,  le sémillant patron de la fédération internationale de l'Automobile, c'est au tour du Boss de la F1 de plonger les rangers dans le rata :

    Selon le toujours jeune Bernie Ecclestone (78 ans), la poigne d'Adolf avait du bon, et c'est tout juste s'il regrette quelques égarements du Führer : «la démocratie «n'a pas fait grand bien à beaucoup de pays». «C'est terrible à dire je suppose, mais à part le fait qu'Hitler s'est laissé emporter et persuader de faire des choses dont j'ignore s'il voulait les faire ou pas, il était en position de commander beaucoup de gens et d'être efficace». «A la fin il s'est perdu, donc il n'était pas un très bon dictateur».
    On peut douter de la confiance que pourrait encore accorder M. Ecclestone à notre simulacre de Premier Ministre, pour qui la Formule1 semble être une des seules raisons de continuer une carrière politique...

  • Le Boss de la FIA n'était pas vierge : relaxé !

    Max Mosley, le sympathique fils de famille fasciste britannique, qui est aussi connu pour être président de la Fédération Internationale Automobile ( grande organisation humanitaire à vocation environnementale) s'est rendu célèbre il y a quelque temps par une apparition dans une production cinématographique d'amateurs, en y tenant un rôle quelque peu déshabillé, dans une manière de pratique sportive assez éloignée toutefois du cheval d'arçon, du curling ou de la petote basque...

    L'affaire s'étant ébruitée, les instances  de l'organisation s'étonnèrent des résultats sportifs discutables dudit Mosley, tout du moins pour les compétitions particulières ayant fait l'objet desdites vidéos visibles sur Ioutoube et Délimocheunne...
    Ainsi fut convoquée expressément une assemblée générale pour accorder une note à l'acteur sado-maso en devenir.
    A la surprise générale, c'est une mention bien qui lui a été accordée par le jury enthousiasmé par les prouesses et talents cachés de l'Obersturmführer du président de la FIA. Le communiqué ne précise pas si d'autres vidéos ont été proposées aux membres de l'assemblée générale.
    En lisant cette nouvelle, le bœuf roux a émis une belle bouse d'honneur, qu'il entrevoit d'expédier directement aux pieds de l'Old-Boy facho-britannique, une fois qu'il aura pu mettre le sabot sur son mangonneau qui n'a plus servi depuis le Grand-prix des Milandes, il y a déjà quelques années...

    mangonneau.jpg

  • Fais-moi mal, Max ! Mosley Groupie 89 Turbo 6

    C'est juste une fille un peu perverse
    Qui me plante des couteaux dans les fesses
    Et qui me coince dans les urinoirs
    En sortant sa lame de rasoir

    Le sympathique Max Mosley, dirigeant de la Fédération Internationale Automobile, est un joyeux luron. Dans sa petite enfance, jouait-il au papa et à la maman ou au torturé et la panzerfrau ? Pendant que Papa Mosley s'amusait tantôt chez les Tommies avec ses copains du British Union of Fascists, tantôt ches ses Freunden Goebbels & consorts, Little Max usait-il du fouet avec ses petites copines ? Nul ne le sait vraiment.
    Toujours est-il que ce bientôt septuagénaire aurait un penchant pour l'amour vache, si possible sous l'œil de caméras.
    Manque de bol, un film, ça se diffuse.
    Avouera-t-il, sous la torture, avoir bel et bien participé à ces délicatesses ?