Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Reviens, reviens, Nicolas reviens !…

Bon, autant vous le dire, j'ai choisi de parodier ici Aragon, parce que, dans son poème « il revient », dédié à Maurice Thorez de retour après une longue période de soins en Union Soviétique, notre cher Loulou avait employé l'expression « France Forte », chère à notre futur-Ex. Une petite pensée pour Laurence Parisot et les organismes de sondages…

Il revient ! Les 4x4 dans les rues de nos villes
Se montrent de nouveau, le capot réjoui
Tu l'entends, Aphatie ? Il revient… Comment fait-il
Me diras-tu, plombé par les affaires ? Ainsi
Il revient ! Opinion Way crie le revoilà !
Camarade, c'est bien cela, tu nous dis qu'il revient
Un élan magnifique ramène Nicolas
Parisot et l'IFop n'en disent que du bien
Nicolas, es-tu là, non, ce n'est pas un rêve
Les sondages l'affirment, tu es bien le premier
Tu reviens dans la course, une foule se lève
T'installant de nouveau cinq ans à l'Élysée
Il revient ! Ces deux mots le lèvent et puis le portent
Ainsi, les retraités, P.-D-G et banquiers
Rêvent de Nicolas avec la France forte
Belle et joyeuse. Pujadas, va donc le crier !
Ô jeunes populaires répétez à vos messes
Ces deux mots bénis pour Nicolas Sarkozy :
Il revient. Et ces deux mots-là mettent la France en liesse…

Les commentaires sont fermés.