Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Un ministre à vendre…

    ( sur l'air de la Java des bombes atomiques, Boris Vian )

    Besson, ce génial bricoleur
    Parlait pour son bonheur
    Des central' atomiques
    Et aussi d'après ce qu'on dit
    Il avait tout appris
    Comme à Polytechnique
    On le voyait à la télé,
    Écrivait des papiers
    Pour ramener sa science
    Et récitait tout son bagout
    Aux habitants de France
    En leur faisant coucou !

    L'histoire de Fukushima,
    On ne me la fait pas
    C'est d'la crèm' à la tarte
    Pour installer des réacteurs
    Sans bruit et sans odeur
    J'vous fais ça à la carte
    Pour ce qui est de l'EPR
    Ce n'est pas boir' la mer
    Même si ça m'enchante
    Pas qu'on ait pas de l'ambition
    Ni de proposition
    D'en faire trois-cent-cinquante

    Faut voir les chos' en plus grand
    J'prends les command' sur le champ

    Debout dès le lever du jour
    Il traçait les contours
    D'un' tactiqu' démentielle
    Ne lésinant pas sur le coût
    Il faisait des rajouts
    En vrai professionnel
    Avec un' force de molosse
    Ou de rhinocéros
    Fallait s'attendre au pire
    Alors qu'on s'y attendait pas
    Notre Besson transpire
    Et nous laisse babas :

    «La France est un pays de vieux
    On n'est pas audacieux
    On s'y prend comm' des manches
    N'écoutez pas les écolos
    ou Nicolas Hulot

    C'est qu'de la couill' en branche
    Si vous croyez qu'tous ces cass'pieds
    F''ront d'électricité
    En flattant les palombes
    Les balivernes qu'ils racontent
    Moi je vous les démonte
    J'vous fais une hécatombe

    Faut voir les chos' en plus grand
    J'prends les command' sur le champ


    Et c'est ainsi qu'on l'invita,
    Sur M6 exposa
    Son credo de granite
    Il exposa et expliqua
    En commis de l'état
    Mais il était limite
    Quand la parole on a donné
    Au détracteur conv'ié
    Lors il se mit en rage
    Quand la critiqu' a commencé
    Notre ministre sage
    N'a pas voulu rester

    Besson en voyant ce fatras,
    se leva, se cassa
    Ça lui cassait les couilles
    Il s'éclipsa, partit fâché
    Mécontent contrarié
    De cett' carabistouille
    Messieurs Vous êt's des têt's de nœuds
    Des gredins et des gueux
    De satanées engeances
    C'est pas avec des trous du cul
    Ça j'en suis convaincu

    Qu'on sauvera la France !…

    Envoi

    Pour sortir de l'embarras
    D'abord on l'goudronna
    Et puis on l'empluma
    Et c'est bien depuis ce temps
    Que les p'tits çons volants
    Siègent au gouvernement.