Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Un Rafale pour Tobrouk | Page d'accueil | Tempête dans un verre de pisse »

lundi, 28 mars 2011

L'ultime Convoi du Maître

Le laïvetouite des obsèques de Me Capello.Les obsèques viennent de commencer. Toute la petite chapelle de Saint-Laurette-en-Vexois affiche désormais complet.
Il y a là le grand chœur apostolique au grand complet sous la direction de madame veuve Raymond Duclos…
Le cortège funéraire, qui suit le la dépouile du maître ayant pris place, à son corps défendant, dans le corbillard tiré pour l'occasion par le cheval de retour drivé par M. Gérard Longuet,
est dans les starting blocks.
Le Startère à levé son pistolet pour donner le départ, mais le coup a du mal à partir…

Il examine l'arme, la secoue un tantinet, d'un mouvement sec et toutefois de bon aloi, et tente un nouvel essai qui se solde par un échec. Vérification. Après examen du barillet, il appert qu'il fallait que le cran de sécurité fût désactivé…
Le départ est donné, mais le pilote du cheval de retour, qui s'était imprudemment approché du démarreur d'obsèques réceptionne un projectile dans le mollet senestre. Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, le pilote fouette néanmoins le cheval qui initialise l'ultime convoi du maître. Le cortège s'ébranle et les enfants de chœur en font de même…
Le chemin est droit mais la pente est forte. Eh, oui, Monseigneur Raffarin est dans le cortège, il signe d'ailleurs des autographes…
Malgré le brouillard ambiant, les suiveurs, accompagnés de 43 spectres en provenance de Tchernobyl, tiennent la cadence soutenue, imprimée par le canasson mortuaire.
On commence à s'agiter du côté du calvaire en vue de l'avenue Bescherelle…

[coupure de faisceau ]
scaled.php?tn=0&server=614&filename=bwufd.jpg&xsize=640&ysize=640la suite de notre retransmission dans quelques minutes…

Reprise : aucun abandon n'est à déplorer jusqu'à présent, mais les spectres de Tchernobyl apparaissent de plus en plus poussifs…
Premier incident notable : deux fautes dans le précédent touite. La fatigue se fait sentir à sept encablures du but…
On signale un premier abandon dans le convoi. Claude Hagège, confondu par la foule avec Claude Allègre. Insupportable, en effet…
Ça y est , les 43 spectres se sont évaporés… On aborde l'antépénultième hectomètre, alors que se pointe l'incertain dernier virage.

L'abbé Rollin est prêt à réceptionner l'escorte funéraire, comme un arrêt de volée. Il s'apprête à crier «marque ! »…
Le convoi arrive, le corbillard effectue un impeccable arrêt au frein à main, servi au rasoir par la maestria de Gérard Longuet, qui a dû terminer le parcours à cloche-pied…
On extrait le cercueil, alors que MM. Evra et Ribéry débouchent une bière (1)…
Le chanoine présente le néophyte, puis l'abbesse… Joël Martin est manifestement dans l'assistance…
monsieurkaplan @LeProf_Higgins > Je commence à douter du sérieux de ton live-tweet. Ne galéjerais-tu pas un tantinet ?
LeProf_Higgins @monsieurkaplan Misérable ! Comment pouvez-vous douter ? Je vous demande de vous ressaisir !…
@LeProf_Higgins Une photographie de la dernière demeure du Maître serait d'une grand réconfort...
@Turbodinde Vous n'y pensez point ! Le maître n'auroit nullement goûté cette manière de fantaisie…
Certains affirment avoir vu trottiner ce curé précis. Confirmation : Joël Martin est bien présent…
Contrairement aux allégations de @monsieurkaplan, la cérémonie est d'une tenue remarquable. Pour preuve, le mort n'a pas surgi du cercueil en s'écriant «coucou ! »
@LeProf_Higgins > Mouais. Et pendant la quête, on va bourrer le nourrin ?
@monsieurkaplan Cessez ces cochonneries de mauvais goût…
Oraison funèbre de l'abbé Thonnière. C'est du costaud…
L'officiant a demandé un taillebrèque. Interruption de cérémonie durant dix minutes…
Fin du taillebrèque, mais en raison de l'épais panache radioactif ayant envahi l'église de Saint-Laurette-en-Vexois, tous les gens ont fui, fors les défunts, anciens et plus récents…
Une telle cérémonie ne pouvait que finir en panache, fût-il radioactif…

(1) D'aucuns se sont, légitimement, posé la question de l'opportunité de la présence de ces deux représentants de la gent footballistique aux funérailles du lettré. Précisons tout de suite qu'il s'agissait d'une erreur de leur part. Ils avaient, dans un élan de générosité, confondu le Maître avec son homonyme Fabio Capello, sélectionneur (toujours vivant à l'heure où nous écrivons ces lignes) de l'équipe anglaise de ballon-pied…

Un grand merci à @monsieurkaplan et à @turbodinde pour leur (non-)obséquieuse participation…

17:19 Écrit par boeufquipleure dans Au Fond de l'Etable, récits | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : maitre capello, obsèques, nourrin |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet