Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Oh ! Daniela… | Page d'accueil | L'air du temps, l'air du jour… »

mercredi, 12 janvier 2011

Indépendance énergétique…

11949848861186715398radiations_non_ionisant_01.svg.hi.pngIl est bien triste d'apprendre que deux de nos compatriotes ont été victimes d'un enlèvement, suivi d'une exécution. Cela s'appelle un assassinat. Nul ne saurait envisager une autre qualification pour de tels actes.
Mais voilà.
Cela se passe au Niger.
Le Niger est le troisième producteur mondial d'uranium.
L'uranium sert, rappelons-le, à élaborer le combustible destiné à alimenter les centrales nucléaires qui sont, mis à part l'orgueil de la technologie française (quoique la technologie employée pour nos si chers réacteurs soit estampillée Westinghouse, qui n'est pas précisément ce que l'ont fasse de plus berrichon, picard ou bressan…), le symbole de l'indépendance énergétique nationâââle, comme oseraient le soutenir en chœur MM. Pierre Messmer, Nicolas Sarkozy et Michel Onfray…
La France, donc, se fournit de ce précieux métal au Niger.
On pourrait croire que, de ce fait, le Niger engrange des retombées sonnantes et trébuchantes dans son escarcelle, aux fins de redistribuer à la population laborieuse des lieux d'extraction une juste quote-part, pendant à l'exposition de ladite population aux risques liés à une activité de manipulation intense de composants radioactifs.
Ben non.
La populace du Niger ne reçoit que dalle en retour de la bienfaisante activité de pillage de son sous-sol, si ce n'est une confortable dose de becquerels, rems et autres crépitements caractéristiques du compteur Geiger au passage du portique…
Et alors ?
Ben oui, et alors…
On ne comprend vraiment pas pourquoi des terroristes locaux en voudraient particulièrement aux ressortissants français basés au Niger ou voyageant dans le pays…
On se souviendra en cette pénible occasion la magnifique phrase prononcée par notre ex-secrétaire d'état aux -et on ne rigole pas- «droits de l'homme» : «l'Afrique de papa, c'est terminé !»

09:49 Écrit par boeufquipleure dans Dans la Mangeoire du Bœuf Blanc | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet