Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Une embrouille, un malentendu…

— «tu leur dis qu'il s'agit d'une embrouille, tout simplement, que c'est un malentendu, une embrouille tout simplement due à l'absence de référents clairs par internet, et puis voilà…»
Voilà le message que Dominique m'a remis à votre attention.
Dominique est vivant. Pourtant, il nous a diablement, et irrémédiablement quittés.

retrouver ce média sur www.ina.fr


La rupture de faisceau date du 10 août à 12 heures et 42 minutes.
Que s'est-il passé entre ce moment et celui du 18 août, où les pompiers l'ont sorti par la fenêtre de son appartement ? Aucune enquête n'a, jusqu'à présent, été diligentée afin d'en savoir plus.
Il a quitté depuis longtemps ses proches, ceux qui auraient tant voulu lui apporter. Allez savoir pourquoi… Plus on s'approchait de lui, plus il s'éloignait, se retirait, s'enfermait, se recroquevillait, plus il s'oxydait, s'intoxiquait au point de consumer ses neurones  en même temps qu'il goudronnait ses alvéoles. Sa mémoire s'est ainsi subitement évaporée,  atomisée, anéantie. Les noms de ceux avec lesquels il conversait lui rappellent pourtant toujours quelque chose.
Aujourd'hui, il semble même avoir oublié qu'il fumait…
Aujourd'hui, il se plaignait que Sarkozy continue à le poursuivre en justice…
Allez savoir, pour ça, on peut se demander si, au fond, il n'a pas retrouvé sa lucidité…

P.S. J'ai pu joindre son frère et sa sœur. Merci à ceux qui m'ont fourni les renseignements permettant de les retrouver.

Commentaires

  • C'est terrible. Que dire ? Je connais très peu Dominique, que j'ai découvert sur LSP puis sur son propre blog dont j'étais devenu un lecteur régulier - mais dont j'apprécie l'exigence et l'érudition, et avec qui j'ai eu quelques échanges d'abord vifs et ensuite amicaux. Quelqu'un d'incontestablement estimable...

    Il est étrange et dérangeant de voir une entité virtuelle se transformer aussi violemment en être réel - qu'il a bien sûr toujours été, mais dont l'existence de chair et de sang (et de fumée, si je comprends bien) ne nous était pas accessible.

    Bravo et merci à vous, Olivier, d'avoir pris en charge ces contacts et de vous soucier de lui. Rappelez lui régulièrement que nous appréciions ses coups de gueule, ses photos tenaces et son érudition, et que nous l'attendons.

  • Je redoutais ce genre de nouvelle. J'avais peur d'avoir compris.

  • Il est vrai que se faire harponner par Dominique avait quelque chose de luxueux, une manière de privilège en quelque sorte.

  • Dominique: Nous prions en groupe pour votre rétablissement.
    Vous manquez à bien plus de gens que vous n'imaginez.
    Patience, vous nous reviendrez.

  • Les mots manquent.
    Dominique me manque.
    Terriblement.

  • Impossible de verbaliser mon émotion...
    Puissent tous ces messages chaleureux vous « atteindre », DOMINIQUE !
    Votre « cher insecte »

    Mercis, Olivier...

  • Il faut travailler cela la mémoire, elle va revenir.
    Moi j'ai la foi d'un charbonnier et je vais prier pour lui.
    Dominique il fait partie intrinsèquement de mes potes. Il me supporte avec abnégation.
    Ce n'est pas juste.

  • Pour être très précis, dans son cas, sa mémoire antérograde (celle qui permet d'engranger les souvenirs au fur et à mesure) est abolie. En revanche, sa mémoire rétrograde ( celle de souvenirs plus anciens) est dans une certaine mesure conservée.

  • Je rejoins promer et michèle dans la prière, je suis certaine que ça ne peut pas faire de mal.
    Merci à Olivier pour les nouvelles qu'il nous fait partager au travers de son blog.

  • Dominique, je vous attends pour lire mes embrouilles et malentendus avec la langue.

  • Je connais Dominique "en vrai", j'ai eu la chance de le rencontrer plusieurs fois, et je ne supporte pas ces horribles nouvelles.

    Transmettez-lui toutes nos amitiés, Olivier, s'il vous plaît.

    Et Dominique, revenez très vite, vous nous manqueriez trop.

    (C'est trop dur.)

  • Je pourrais reprendre à mon compte tout le message de Jacques C. Peut-on parler d'un ami, pour une personne dont je suivais le blogue depuis des années et que j'estimais ? Zut, que j'estime ! Parlons au présent, car j'espère bien qu'il pourra retrouver les facultés perdues.

  • Moi aussi, je l'ai rencontré il y a quelques années. Nous avions passé une journée ensemble, à Paris, avec mon épouse et d'autres amis. Sylvie était là, et Stéphane De Becker, et Lamkyre...
    Il m'est insupportable de penser qu'une chose pareille puisse arriver au type le plus érudit et cultivé, jamais rencontré.

  • Je ne sais pas si "prier"avec l'amer et michèle (pardon pour ce rapprochement intempestif et involontaire...) apportera grand chose.
    Je joins mon message de soutien et d'encouragement à ceux de mes compagnons LSPistes (et de ses amis proches qui se sont exprimés ci-dessus), en regrettant que le projet d'une rencontre à Paris, lancé il y a 2 ans, ne m'ait pas donné l'occasion de faire la connaissance de Dominique.
    Lorsqu'il m'arrive de commenter pour des amis, les échanges qui ont lieu sur LSP, je parle de "gens cultivés et très pointus"... c'est à Dominique que je pense en premier lieu (que mes autres compagnons n'en prennent pas ombrage).
    Là, j'ai un peu le bourdon... il faut le dire !
    J'espère que la faculté saura faire ce qu'il faut pour remédier à ça.
    Y a des jours... elle n'est pas belle, la vie !

  • Je découvre à l'instant cette si mauvaise nouvelle; quelle tristesse ce serait de voir se dissoudre une telle masse de connaissances au service de cette si belle rigueur. Espérons ensemble.

  • Il y a longtemps que Dominique partait parfois dans un autre monde. Cette fois-ci, il semble s'y être installé. Il n'y est pas forcément plus malheureux que dans celui-ci ; qui dit qu'il souhaite y revenir ?

  • Merci, DB, d'avoir averti fllf. Et j'espère que vous avez raison de penser qu'il est plus heureux maintenant qu'avant.

    (Pas nous.)

  • «Il n'y est pas forcément plus malheureux que dans celui-ci ; qui dit qu'il souhaite y revenir ?»… c'est la raison pour laquelle j'ai choisi d'insérer la vidéo ci-dessus…

  • Peut-être faudrait-il informer la liste Typo ? Je pense qu'il y participait, non ?

  • C'est une tragédie, une horreur absolue.

    Après Jean-Pierre Lacroux, c'est un des phares du forum fr.lettres.langue.francaise qui disparaît de la scène. Dominique s'y était forgé des inimitiés solides qu'il savait entretenir, mais il y avait noué des complicités intellectuelles indéfectibles.

    Je suis très profondément peiné.

    On pourra retrouver quelques une de ses contributions sur le forum fr.lettres.langue.francaise ici :
    http://bit.ly/ckZkd8
    ou là :
    http://bit.ly/9OFCoY (pseudonyme desiderio).

    Ceux qui n'auraient connu que le Champignacien illustré pourront retrouver maintes pépites langagières sur son site qui, je l'espère, pourra être maintenu:
    http://monsu.desiderio.free.fr/sommaire.html.

    Le message reçu laisse peu d'espoir. Puisse Dominique vivre une situation apaisée.

  • Le lien n'aboutit pas, je le remets ici :

    http://monsu.desiderio.free.fr/sommaire.html

  • C'est un de mes fâcheux préférés. J'aurais aimé pouvoir le mettre encore en colère.

  • Il faudrait prévenir Alice M et aussi Pierre Enckell. Je compte sur vous, n'ayant les coordonnées mel ni de l'une ni de l'autre.

    Je suis marquée par le fait qu'il parle de Sarkozy lui faisant un procès parce que cette convocation par les gendarmes l'avait profondément choqué, suite à une plainte contre lui. Il nous a dit moi je respecte la loi. Je suis marquée aussi par le fait que peu de temps avant l'été il ait écrit sur son blog je suis un vieillard. Dire cela de soi m'a paru louche. Et je suis marquée enfin par son désir de paresse qu'il a revendiqué quand il a cessé de nourrir son blog et moi je l'ai encouragée dans sa paresse, ne sachant l'issue tragique de celle-ci.
    Je vous avoue que je suis tourneboulée. Et que j'ai un chagrin tenace.
    Je suis marquée par le fait que Dominique qui parlait de rat de bibliothèque, sans nous dire que c'était lui, sa modestie première n'est pas surfaite, n'ait plus la mémoire antérograde.
    >Wana moi aussi j'aurais aimé le rencontrer le 20 juillet 2008, c'est Dominique qui est à l'initiative de cette rencontre-là, des bloggeurs de LSP.
    http://bit.ly/biOqrh

  • Miniphasme est venue chez moi me prévenir ; je venais de temps en temps à Champignac pour y trouver des connaissances pointues, un caractère trempé et une force de vie et de lutte qui m'en redonnait une partie. Va manquer.

  • Amoureux fervent et savant austère. Ami de la science et de la volupté.

    Une belle définition de votre ami Dominique.

  • La solitude de Dominique , si manifeste dans ses interventions, me fait redouter un peu plus la mienne. la différence tient en l'ultime révérence ; je n'aurai existé pour personne, quand sa sortie de scène enlèverait un peu d'âme au monde virtuel, combien de blogues n'ont-ils pas accueilli ses commentaires à la fois riches et bourrus. Je souhaite qu'il ne s'obstine pas et revienne, il fait plus chaud chez-nous alors que son chemin est bien incertain, avec qui voulez-vous qu'il se fâche là-bas ?

  • Je suis la soeur de Dominique. Je vous remercie pour tous ces commentaires que vous m'avez permis de lire sur mon frère. Je l'ai fuit autant que ses coups de griffes dévastateurs dont j'ai fini par me protéger au moyen du silence et de la distance.
    Une sombre histoire avait fait dire à notre mère que nous étions maudits mes frères et moi-même. Domi, maudit, mot dit.
    Merci Olivier de nous avoir retrouvés.

  • Au domicile des mots dits et écrits

    Tout est dit.

    Bon courage à vous, Marie, et à Jacques.

    Dominique nous manquera tellement.

  • Bonsoir Marie,
    Je vous souhaite de vous retrouver, vous, vos frères et votre Maman, c'est idiot de s'arrêter sur un malentendu.
    J'ai correspondu récemment avec votre frère par mail et il était charmant, nulle trace de méchanceté ni d'agressivité dans ses propos, je crois tout simplement qu'il était une autre personne sur le net pour se protéger, il avait été très touché par la maladie d'un contributeur que nous connaissions tous les deux, dans la vraie vie, c'est quelqu'un de très sensible.
    Je souhaite qu'il se rétablisse et puisse retrouver ses facultés, nul n'est à l'abri d'un miracle et les médecins sont quelquefois confrontés à des guérisons non prévisibles.
    Je suis de tout coeur avec vous et votre famille, dans votre région que je connais bien.

  • J'ai eu le privilège de rencontrer Dominique, il y a un an. Un Homme comme on en fait rarement aujourd'hui !
    Transmettez lui notre amitié

  • Les étoiles se taisent le temps s’est égaré
    Suspendu au seul souffle du vent
    Tout semble si fragile le silence est feutré

    Revenez Dominique.

  • @ Marie Didier | jeudi, 09 septembre 2010 : Ni maudits ni exclus ! Les "sombres histoires" peuvent être rangées dans une oubliette.
    Nous nous rendons tous compte, maintenant de l'énorme affection(et même plus !) entretenue par la présence active, écrite, de Dominique.
    Quand il nous reviendra (non, je ne rêve pas), il faudra lui redire tout cela, hein ? Sans manières, sans honte. En pleine figure.
    Quitte à se faire....un peu écorcher. C'est pas mortel...
    Bon courage. Gardons espoir. ESPOIR !!!
    l'amer

  • Atterré d'apprendre ces nouvelles, alors que j'attendais impatiemment la reprise du petit Champignacien, en me disant que, décidément, Dominique prenait de longues vacances sans en prévenir ses lecteurs, ce qui ne lui ressemblait pas. Toutes mes pensées vont à lui et à sa famille.

  • >Olivier du boeuf qui pleure, je vous ai écrit il y a quelques temps un message sur votre boîte mail auquel vous n'avez pas répondu, je ne sais si vous l'avez reçu. Je voudrai vous écrire brièvement hors blog, pouvez-vous prendre contact avec moi, je vous en remercie.
    michèle minuscule

  • Je vous ai répondu le 6 septembre à 15:53 au courriel reçu le jour même.
    Je peux vous le réexpédier si vous le souhaitez ( votre adresse est-elle bien michele***@yahoo.fr ?

  • @ Olivier: On dirait que tu as finalement réussi à contacter HautetFort pour les commentaires du blog de Dominique?

  • En suivant un fil ténu, perdu, mince, tout élimé, dans les commentaires de LSP, m'égarant sur un blog horrible, puis via leveto, j'arrive ici.

    Où tu es, Ours Griffu Mal Léché ?

    Meeeerde !

  • Quelqu'un a-t-il des nouvelles récentes ?

  • >Michèle pas de nouvelles ; je pense à lui.

  • J'ai tenté d'aller lui rendre visite dans l'après-midi. Surprise regrettable : la porte du service était fermée à clé… Je retente le coup la semaine prochaine…

  • Olivier

    merci

  • "la porte du service était fermée à clé…"
    À clef !?
    Excusez ma naïveté, mais la porte de quel service, dans quel type d'établissement le soigne-t-on ?

  • Un après-midi, la porte du service fermée à clé, pas d'accueil, personne qui ne répond... Arcadius, vous posez de ces questions...

  • Qd vous parlez de "rupture de faisceau"avec la précision "chirurgicale" de l'heure et de la minute, à quoi faites-vous allusion, Olivier ?

    Avez-vous eu de ( bonnes) nouvelles de D récemment ? Tenez nous au courant SVP ! XAIPE

  • J'espère que son état physique s'améliore.

  • Voici le premier message de Dominique que j'ai lu, un jour de chandeleur, le 2 février 2002, sur le forum de lettres langue française :



    Dominique D Afficher le profil
    (1 utilisateur) Autres options 2 fév 2002, 11:27

    Groupes de discussion : fr.lettres.langue.francaise
    De : Dominique D
    Date : Sat, 02 Feb 2002 11:28:19 +0100
    Date/heure locale : Sam 2 fév 2002 11:28
    Objet : Invitation au voyage
    Répondre à l'auteur | Transférer | Imprimer | Message individuel | Afficher l'original | Signaler ce message | Rechercher les messages de cet auteur


    Bonjour ou bonsoir,

    Comme j'ai rêvé en entendant de douces voix féminines énumérer
    les zones de la météo marine en attendant « Le Masque et la Plume » ! Il
    y avait des lieux mystérieux que l'on ne retrouvait pas ailleurs, des
    termes étranges qui mêlaient les forces de vents aux hectopascals des
    dépressions, des états nuancés de la mer. Cela ressemble à la récitation
    du Bottin et pourtant... on imagine, on appareille.


    Las ! Tout va changer. Les références aux points cardinaux
    disparaissent. Adieu Nord-Gascogne, Manche-Est, Manche-Ouest,
    Sud-Irlande, Sud-Gascogne... Bonjour Yeu, Antifer, Casquets, Ouessant,
    Lundy, Fastnet, Rochebonne, Cantabrico ! Et comment reconnaître encore
    Sole dans Pazenn ? Oui, je sais... Il y a déjà eu bien des changements
    en Méditerranée, mais on ne remarquait pas trop la disparition des
    points cardinaux puisqu'ils étaient encore présents pour l'Océan.


    Les zones sont redécoupées, renommées. Les nouveaux noms
    seront-ils aussi évocateurs que les anciens ? J'en doute, sauf pour les
    vrais marins. Fisher, Thames et German étaient aussi belles que les
    illustrations d'un livre de Jules Verne malgré ou à cause de leurs
    formes étrangères, on ne savait où trop les situer mais on se projetait
    dans un autre espace.


    Quelques questions :
    1) De quelle époque date ce système des zones maritimes ? Comment ont
    été établis les noms ? S'agit-il seulement d'accords bilatéraux ou
    sont-ils internationaux ? Pourquoi y a-t-il eu mélange de noms français
    et de noms étrangers et quelle a été la logique adoptée ?
    2) Le français privilégie le point cardinal après le nom. Or ce système
    mêlait antéposition et postposition. Pour quelles raisons ? L'influence
    anglaise ne peut être invoquée puisque les zones sont découpées et
    nommées de manière différente chez nos fidèles ennemis.
    3) Quelqu'un saurait-il où trouver l'ensemble des anciens noms et les
    nouveaux ? Un historique des changements (Thames avait cédé la place à
    Tamise) ?
    4) Que pensent les amoureux de la météo marine ou les quelques marins de
    ce forum ?


    Dominique

  • Pourquoi avait-il oublié Sandettié, le plus mystérieux de tous ...

  • pour les marins et les amoureux de la météo marine le phare de Pigeon point, Pescadero.
    http://farm4.static.flickr.com/3461/3287390406_a7b0c5c3ac.jpg

  • Des nouvelles de Dominique ?

  • Pas de nouvelles ?

  • J'ai vu Dominique aujourd'hui même. Il est toujours à l'hôpital de Châlons, mais dans un service de long séjour... Il a bien meilleure figure qu'en septembre, a repris du poids, ce qui était plus que nécessaire, mais il a beaucoup de mal à marcher et surtout ses problèmes de mémoire restent les mêmes, ce qui n'est guère surprenant eu égard à la pathologie dont il est affecté.
    Cela étant dit, le Petit Champignacien Illustré ne lui évoque plus rien du tout, et il s'est étonné d'apprendre que beaucoup de gens pensent à lui et demandent de ses nouvelles...

  • Merci de ces infos, Olivier, même si c'est triste à apprendre. Mais tu nous avais prévenus...

  • C'est il y a une semaine seulement, après avoir été hospitalisé le 31 août, que j'ai retrouvé internet et appris (merci michèle et Michèle) le sort de Dominique. Je suis encore sous le choc. Il avait créé un espace singulier, dont je n'ai jamais trouvé l'équivalent sur le net (ni peut-être même dans la vie).

  • Pierre Enckell : c'est comme une mort sans en être une.
    Je pense très souvent à lui et je le regrette.
    Je ne sais pas quoi vous souhaiter, à vous qui sortez d'un long séjour à l'hôpital. Du courage, de l'énergie, des heures heureuses en tout cas.

  • @ Olivier : Je m'adresse à vous puisque vous le connaissez physiquement et êtes allé le voir à l'hôpital - avez-vous des nouvelles de Dominique ?

Les commentaires sont fermés.