Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Un chiffon fond, fond… | Page d'accueil | À Notre Grand Homme, La Patrie Reconnaissante »

mardi, 04 mai 2010

Le Baron Rouge enfin honoré par la France

Les dictionnaires de vulgarisation semblent unanimes à recconnaître que la légion d'honneur est destinée à récompenser les mérites éminents - militaires ou civils- rendus à la Nation.lgiondhonneur.jpg
L'amiral Darlan n'avait pas fait aussi bien, se contentant de remettre la breloque honorifique à un général à vendre au patronyme vaguement  teutonique.
Tout ça, c'est très bien, mais fallait donc frapper un grand coup, «une, deux, marquant le pas : ta tarata tarata…»
On n'oubliera pas que par le passé, la patrie reconnaissante a également, et élégamment, honoré le show-business, par l'intermédiare des décorations remises au rocker Maurice Papon, au fantaisiste Marcel Bigeard et au guitariste manouche Raoul Salan.
Le Baron Rouge rejoint donc au palmarès des personnalités ayant rendu des services hautement éminents à la nation française, aussi charismatiques et incontestables que  Johnny Halliday, Clint Eastwood Céline Dion et, comment pourrait-on l'oublier, Daniela Lumbroso.
Le premier ministre français, lors de la remise de la médaille, a justifié la récompense décernée à celui que les vils sujets de la perfide Albion s'abaissent à surnommer «spoonface» : «les Williams étaient mieux armées, elles avaient dominé les essais et le warm-up. Tout les prédisposaient à la victoire. Mais il y eu la pluie…». Incontestablement, il y a du Malraux dans la plume de notre président du conseil.
Alors là, évidemment, on comprend que c'est ici que l'avenir de la France s'est joué : on attendait Grouchy, mais au final, ce fut plus cher !
Réjouissons-nous que le multimilliardaire à casque à pointe se trouve désormais décoré -et c'est bien là l'essentiel- de la même bijouterie que la femme aux mille vertus que le monde entier, à juste raison, nous envie.
Ainsi soit-il.

12:13 Écrit par boeufquipleure dans Au Fond de l'Etable | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : schumacher, fillon, daniela lumbroso |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet