Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Sarkrock Around The Bunker | Page d'accueil | L'art de tirer le portrait »

samedi, 10 avril 2010

Un Charon bien mal embarqué…

À certain Benjamin, on fit bien grand honneur
Le choisissant, cet an, comme illustre chanteur.
La gloire faisant chemin dès lors le bruit courra
Qu'il serait le secret des soupirs de Carla

Et s'étala soudain ce qu'on nomma rumeur
Suscitant commentaires de nombreux chroniqueurs :
Fut prétendu aussi que sur un tatami
Le président français recevait une amie…

Un accès de colère à nulle autre pareille,
L'Élysée fit donner ses plus fines oreilles
Pour vite dénicher l'auteur de ces ragots
Et puis de le fixer au plus vite au poteau

Charon de son index désignant la Mauresse,
-Exilée à Strasbourg à son corps défendant-
Fustigea vilenies et autre petitesses
De l'ex-garde des sceaux et  ses trop longues dents

La subtile arabesque ne se démonta pas
Et en un tournemain ses dossiers rassembla
Aux fins de rappeler au meilleur souvenir
Ceux qui voulaient si tôt la voir ainsi périr

C'est alors que l'on vit sur tous les fenestrons
Dame de Sire pester face aux qu'en dira-t-on
Jurer de ses grands dieux que c'était pour toujours
Entre elle et Nicolas les vrais feux de l'amour

Elle rappela à ceux qui veulent contester
Qu'entre eux et Rachida, ce n'était qu'amitié
Chaleur, fraternité, attachement, tendresse
Que de bons sentiments pour ladite mauresse

Qui pourrait en douter, maintenant que c'est dit
Il reste qu'embarqué sur des flots incertains
Le coupable Charon -aux dires de La Dati-
Connaîtra la souffrance de douloureux matins…

10:24 Écrit par boeufquipleure dans Au Fond de l'Etable | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : carla, rachida dati, charon, rumeur |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet