Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Fatals Picards | Page d'accueil | La faute du chanteur Tenenbaum »

jeudi, 04 février 2010

C'est fichu !

Besancenot présentera, sur ses listes du NPA, une candidate voilée. Nom de dieu !
Ainsi libellée, cette nouvelle nous prépare donc au pire. Imaginez un peu : comment ira voter la candidate portant –forcément– burqa ou niqab. La tronche du président du bureau voyant arriver Belphégor himself. Dare-dare, toutes les tévés du oinqué, de France, de Navarre jusques au Danemark, radineraient pour habiller le fenestron.
Pourtant, à bien observer la passionaria de la Nouvelle Gauche Anticapitaliste, il n'y a pas lieu d'en faire un fromage, tant cette jeune femme qui nous montre ses yeux, son nez, sa bouche, son menton, et même, c'est un comble, les lobules de ses oneilles, ne semble guère différente, en apparence,  de cette autre jeune femme, les épaules de déménageur mises à part.
Bien. Il faudrait quand même arrêter de nous prendre pour des tanches prêtes à gober n'importe quelle mouche qui passe à sa portée.
Résumons : le voile-burqa-niqab, tel qu'il est ordinairement présenté, de manière à épouvanter les bonne gens, c'est grosso modo cela.
ilham-moussaid_articlephoto.jpgAlors, de grâce, appelons réellement un chat un chat, et convenons que l'image offerte de cette femme n'a pas de quoi choquer l'ex-enfant de chœur que je fus dans les années soixante –à mon corps défendant– et qui devait servir la messe devant une pléïade de dame patronnesses ornées de fichus, se levant tôt et communiant plus qu'à leur tour...

18:58 Écrit par boeufquipleure dans Au Fond de l'Etable | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voile, npa, besancenot |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet