Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« I am a poor lonesome president... | Page d'accueil | Miracle-laser par anticipation »

dimanche, 06 décembre 2009

Un Bailly qui nous pèle le jonc

04Loup.jpgGérard Bailly est un homme avisé.
Ce sénateur du Jura, UMP comme il se doit, président du groupe d'étude de l'élevage, a présenté le premier de décembre de cette année, un amendement destiné à réduire de 500.000 euros le budget réservé aux grands prédateurs, tels l'ours, le lynx ou le loup.
Est-ce par simple bêtise, par ignorance totale du dossier ou par calcul électoraliste destiné à récupérer quelques électeurs chasseurs-pêcheurs-traditionalistes, toujours est-il que l'ami Gégé s'est bel et bien tiré une balle dans le panard en cette occasion. Pensez-vous : menacez un peu un vieux loup solitaire de lui couper les vivres, et imaginez alors un instant la gueule qu'il fera à cette pénible annonce...
Au dernières nouvelles, la gent lupine serait, malgré la crise qui nous ronge, peu portée sur le transfert de capitaux vers les paradis fiscaux, et aucun individu de cette espèce ne serait, en France, concerné par la ouate du  bouclier fiscal. Ainsi donc, les loups, ours et lynx ne verraient pas un cent destiné pourtant à leur protection.
Où passe donc tout ce pognon ? Eh bien, c'est très simple : il sert tout bonnement à indemniser les propriétaires des animaux qui auraient été victimes de ces redoutables prédateurs, mangeurs de femmes et d'enfants, si l'on n'y prenait garde.
Alors voilà le résultat : grâce à l'ingénieux Gérard Bailly, quand un éleveur aura perdu plusieurs bêtes sous les féroces coups de dents d'un chien errant (déguisé en loup pour l'occasion), l'indemnisation accordée d'ordinaire se verra réduite de façon fort sensible.
On vit une époque formidable, et on oublie trop souvent de le rappeler. Alors, en définitive, quelle récompense pourra-t-on accorder au sire Bailly ?

11:16 Écrit par boeufquipleure dans La Flatte d'Honneur | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : gérard bailly, prédateurs, loup, éleveurs |  Facebook |

Commentaires

Il existe quand même des loups dans le massif du Mercantour.
http://www.unice.fr/zetetique/travaux/439_loup/arrivee.html
Mais on ne parvient pas à les dénombrer, entre quelques individus et une centaine (ce qui me semble difficile, parce qu'ils ont besoin de beaucoup d'espace).
Ailleurs, cela relève de la légende. Un peu comme les chats harets qui se transforment en lynx ou en bête des Vosges.

Écrit par : Dominique | dimanche, 06 décembre 2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet