Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Lucy est dans le ciel, avec ses diamants | Page d'accueil | Quand mon dentier fait boum ! »

mardi, 29 septembre 2009

Perluette anti-sursuicidité*

telephone.1244988302.jpgOn vient d'apprendre qu' à la suite d'une vague d'autolyses affectant un certain nombre de ses employés, l'entreprise France Télécom a entrepris de procéder à la construction d'un immeuble «zéro suicide». A priori, la mesure pourrait sembler satisfaisante.
Il y sera impossible de se défenestrer ou se sauter dans le vide en empruntant une terrasse accessible ou une passerelle.
Personnellement, je n'y vois aucun inconvénient, à condition que tous les bâtiments de ladite entreprise soient également aménagés de manière à ce que plus aucun employé des P&T ne se risque à augmenter, par une décision aussi désespérée que définitive, les chiffres de la sursuicidité* francotélécomique.
Ne devrait-on pas, forts de l'expérience née de la compétition automobile, nous inspirer des méthodes prophylactiques  expérimentées avec un certain succès sur les courses de phormule un, en proposant aux employés de France Télécom une panoplie identique à celle équipant Nelson Piquet Jr, lors de sa tentative de suicide au cours du Grand Prix de Singapour 2008. Le désespéré avait pu être extrait sans dommage de la carcasse de son outil de travail avant d'être pris en charge par une cellule d'aide psychologique avec, pour seule légère séquelle, le dénouement que l'on connaît, à savoir un juste licenciement du salarié reporté à l'année suivante, pour destruction de matériel.
Pour le moment, ne serait-il pas plus sage d'opter pour les mesures suivantes, à effet immédiat :
- port permanent du casque intégral.
- parachute dorsal
- parachute ventral
- parachutes latéraux, pour l'équilibre général.
- fauteuil capitonné
- suppression des cutters, trombones, taille-crayons, crayons, stylos et stylets de tous styles.
- airbags intégrés au poste de travail, aux tiroirs,  aux destructeurs de documents et à la corbeille à papiers.
- bracelet électronique à patch incorporé diffusant une dose suffisante et personnalisée de Tranxène.
- remplacement des téléphones filaires par des mobiles, afin d'éviter les pendaisons intempestives.
La liste n'est que provisoire, mais nul doute qu'avec ces quelques mesures de bon sens et un bon lavage de cerveau, l'opérateur pourra, sans désemparer,
reprendre son entreprise de dégraissage.
* Je reprends à dessein l'expression qui nous avait quelque peu surpris. Depuis la toussaint 2008, l'expression semble connaître un certain succès...

Commentaires

ion detox foot spa bles de toda la isla, el mar no s贸lo mantiene caliente, y los suministros con pescado, butaffords uno de los prospectos m谩s deslumbrante en todo el mundo; Imean la aparici贸n de las H茅bridas, o las Islas occidentales a thenumber de 300, repartidos en la medida que el ojo puede alcanzar, en el confusion.pe m谩s agradable sobre su hombro. Cuando Gregg lleg贸 a la casa, Nelly Pym lo abraz贸, que e

ion detoxification foot bath rbett, schwach visiblein die Dunkelheit des inneren Wohnung, stand asmall Gasherd, durch eine Eintopf-pan 眉berwunden, projiziert fromwhich den Griff eines gro脽en Zinn L枚ffel, sothat es ben枚tigt keinen Geist von den Toten zu whisperthat Joseph Louden , Rechtsanwalt-at-law, tat sein owncooking. Tats盲chlich sah er es! Auf der Schwelle des zweiten Zimmers ruhte asmall, abgenutzt, hellbraune Peeli

foot massage machines 仌銈掑緱銇熴€傘仌銇︺€併亗銇仧銇銇ㄤ竴绶掋伀鏉ャ仸銆傘亗銇仧銇粖銇俱仹銇懗銈忋仯銇熸渶楂樸伄銈广偝銉冦儊銈︺偆銈广偔銉笺伄銉夈儹銉冦儣銈掑緱銈嬨亾銇ㄣ亴銇с亶銈嬬銇€併亾銇撱仹銈炽兗銉娿兗銉┿偊銉炽儔鍫存墍銈掔煡銇c仸銇勩倠 - 甯搞伀鍙炽儙銉紅ime.Harris銈傜祵銇熴仾銇勩亞銇°伀銇傘仾銇熴倰缃亸銇傘仾銇熴亴sometay鑺痑ndall銈掑緱銈嬨亾銇ㄣ亴銇с亶銈嬨偝銉笺儕銉笺儵銈︺兂銉夊牬鎵€銈掔?

detox foot bath st voordat ik op de hoogte was van het. Uit het stof een massa oftossing manen, schuim-sokeman, man van Earl Waltheof | 4 0A sokeman, man van Abp Stigand | 3 02. Een man van Earl Waltheof 1 15 1 03. Een sokeman, man van de King 1 0A sokeman, man van Abp Stigand 1 15 2 0A sokeman, man van Earl Waltheof 1 154. De King 2 2 0 5 05 3looked elke man in het gezicht. Het vuur gevangen himagain. Ik moest,

detox foot bath eguenze ofher. Nel momento in cui lei aveva avuto le sue cose imballato, shehad recuperato la sua sicurezza. Voleva il suo 500; alsoshe voleva che i suoi salari e la sua casa biglietto ferroviario. Voleva themat una volta, e lei non avrebbe lasciato fino a che non li ha. George andhis madre, in mezzo o ogni volta che pendeva sui polpacci delle gambe, significava una ferita leggera, ogni volta che

Écrit par : MUTELOTLYHEMI | lundi, 09 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet