Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Amateur | Page d'accueil | Sévèrement Urné »

mardi, 15 septembre 2009

Regrets hors-sol

photo_horssol.jpgC'est, à n'en pas douter, une avancée notable dans le domaine de la repentance, -il y a encore peu brocardée par le chef de l'état- le ministre de l'Intérieur apporte son plein soutien, ainsi que sa contribution, motu proprio, à la diffusion de la technique habile et gratuite des regrets hors-sol.
Lynché par le monde de l'internet «qui ne se nourrit que de bruits de canivaux» et «d'images volées», tournées au moyen de «téléphones (insup)portables» «à l'insu des personnalités» injustement montrées du doigt, Brice Poniartefeux a donc pris le taureau par les cornes et allumé un contre-Towski afin d'éteindre l'incendie qui a déjà carbonisé une bonne partie de sa réputation d'homme le plus courtois, le plus policé et le plus mesuré de France.
Il n'y a plus guère de monde, désormais, pour trouver dans la petite phrases d'Hortefeux un début de faisant-fonction-de-semblant-d'ersatz de soupçon d'allusion à caractère raciste.
L'onction finale accordée par Arrêt sur Images et témoignant que ce que l'on a cru percevoir des images volées de téléphones portables, tournées à l'insu d'un homme sans reproches, rapportant des propos privés et interprétés hors contexte, nous rappelle que nous ne sommes tous, décidément, que des tanches et des mal-comprenants.
Jusqu'à présent, on aura enregistré (à l'insu du ministre ?) que  personne n'a regretté qu'il se contente de ne pas présenter d'excuses.

14:16 Écrit par boeufquipleure | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hortefeux, regrets |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet