Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Un cheval borgne est cher | Page d'accueil | Amateur »

vendredi, 11 septembre 2009

Bougna

000aae94_medium.jpegLes révélations du pilote brésilien Nelson Piquet Jr, qui vient d'être débarqué - pour insuffisance de résultats - de sa monoplace de Phormule Hun Renault, conduisent certains à penser que l'écurie française de bagnoles de course aurait enjoint ledit pilote brésilien de s'écraser contre le rail de sécurité afin de provoquer l'entrée d'une voiture de sécurité, et faire gagner son coéquipier au Grand prix de Singapour de l'année passée, puis de s'écraser tout court pour ne pas vendre la mèche.
Vous savez ce que c'est : un Brésilien en Phormule Hun, ça va, mais c'est quand il y en a beaucoup que ça pose des problèmes. Ils ne savent plus quoi raconter pour se rendre intéressants.
Est-ce le même raisonnement qui a conduit Brice Hortefeux, le courageux ministre de l'Intérieur, ancien ministre aux expulsions, à effectuer, à son tour, une sortie de piste spectaculaire aux journées de l'université d'été de l'UMP à Seignosse.
Devant la violence de cette sortie de route spectaculaire, nombreux se sont élevés contre ce crash intempestif.
Pourtant, comment ne pas croire le bon ministre Hortefeux quand il nous livre son certificat médical en excuse : «"Ça a été entièrement sorti du contexte. Mon secrétaire départemental blaguait avec le ministre parce qu'il parle auvergnat et c'est de là que c'est parti».
Évidemment, tout le monde aura compris, beaucoup ont cru entendre «bougnoule» quand le ministre faisait allusion aux «bougnas».
Mille excuses, Monsieur le ministre d'avoir osé penser que vous auriez pu commettre une telle prose...

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet