Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Croc de boucher | Page d'accueil | Un cheval borgne est cher »

mardi, 08 septembre 2009

Mieux vaut péter en société...

51072.jpgRéduire la facture d'eau par l'installation de générateurs de bruit de chasse d'eau. Curieuse trouvaille !
On savait que les Nippons étaient un tantinet responsables du soulèvement de la Chine.
On a eu vent de l'origine de la surconsommation d'eau dans les toilettes japonaises :
Afin de masquer tintamarres entériques, pétarades incongrues, lâchers de tubéreuses, vesses dérapantes, vents mauvais, tohu-bohus tumultueux, ouvertures non sollicitées de soupapes, déchirures de toile, expulsions tumultueuses de locataires gênants, ronflements du bourrelet, roussinages corrosifs, égrenages de chapelet, barytonnages intempestifs et autres expéditions d'âmes de haricot au ciel, des experts japonais ont mis au point un système permettant de se soulager d'un excès de méthane en étant à l'abri de toute honte, grâce à la diffusion d'un fort bruit de chasse d'eau couvrant largement le son de tout autre instrument à vent, même improvisé.
Les japonaises seraient, à en croire cette information pas vraiment de première fraîcheur,  un peu gênées aux entournures au moment de gazéifier l'atmosphère.

De quoi mettre à plat le moral des fabricants de coussins péteurs, à moins que ça ne donne des idées à certains pour une contre-offensive, allez savoir...

16:09 Écrit par boeufquipleure dans Au Fond de l'Etable | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chasse d'eau, japon, pets |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet