Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Wenn Michel Serres Kultur hört... | Page d'accueil | 300ème note. Miction impossible »

mardi, 01 septembre 2009

Rendez-nous Jean-Louis Ézine

EZINE-8965b.jpgCe premier septembre est une date bien funeste.
Quand France-Culture nous ressassait de temps à autres quelques morceaux choisis puisés parmi les chroniques quotidiennes de Jean-Louis Ézine, je ne trouvais rien à redire.
Quand au retour des congés d'été, la voix  du cycliste de Pontault-Combault ne parvenait plus à mes oneilles aux alentours de douze heures cinquante, je me faisais une raison : il faudrait attendre le premier septembre pour me rafraîchir les méninges.
Aussi, ce jour même, alors que, selon des sources sûres quoique non gouvernementales, le Comte de Champignac aurait définitivement cessé de se goudronner les éponges, aucun signe de voix du natif involontaire de Cabourg n'a été capté sur les ondes de France-Culture.
Que l'on m'empêche le matin d'entendre Alain-Gérard Slama à sept heures cinquante-cinq, passe encore. Mais me priver quotidiennement de ma dose d'Ézine 50mg de la mi-journée, c'est plus que je ne puis supporter. Et je me demande si je ne vais pas, brisé par le manque et le désespoir, tomber au plus profond jusqu'à me mettre à mon tour à la cigarette et à Canal Foot...

Rendez-nous Jean-Louis Ézine !

Commentaires

Ça y est, sa boîte noire a enfin été retrouvée : elle émet encore, et de nouveau, chaque matin entre 6 h 55 et sept heures, toujours dans les eaux profondes de France Culture.
Autant dire qu'on se lève tôt, à Pontault-Combault...
C'est là : http://tinyurl.com/n9ckxr

Écrit par : Olivier | jeudi, 03 septembre 2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet