Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Je me fous du monde entier quand Frédéric me rappelle... | Page d'accueil | Défendons n'importe quoi »

vendredi, 26 juin 2009

Entregent... de bonne compagnie.

Que c'est noble, généreux, désintéressé, responsable, novateur, exquis,  pour tout dire. Comment ne pas s'émouvoir à la vue de l'invitation de Jean-François Copé et de la participation de Philippe Manuel Valls à cette petite sauterie dans laquelle on pouvait retrouver pêle-mêle des esprits aussi éclairés que la galérienne Maud Fontenoy, le publicitaire directeur de la maison du café Jacques Vabre, Monseigneur Raffarin, Supercoptère Artus-Bertrand, dans un œcuménique élan du cœur au sujet de l'après-crise (tous les participants sont des victimes notoires de La Crise, bien entendu).
Ils étaient venus, ils étaient tous là, Harry Potter Baroin, qui s'était levé ce matin, dès l'aube, à l'heure où fraîchit la campagne, il est parti rejoindre cette petite troupe de déshérités, mais hommes de bonne volonté décidés à phormer les bataillons d'une foule immense, grâce notamment au prompt renfort et à l'action déterminante de Gérard Longuet, le célèbre humaniste bien connu pour être l'auteur, en 1972, du premier programme économique du Front national...

L'aventure est en marche, mes frères, le bonheur est dans le bon wagon, courez-y vite, il pourrait filer...

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet