Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les lectures du conseiller | Page d'accueil | Chouette ! Détective reparaît ? »

jeudi, 18 juin 2009

Le bas de laine qui blesse des cliniques privées

Gérer l'hôpital public comme la clinique privée
Hopital_Eliby-30538.jpg
L'immense Innommable en a fait un cheval de bataille : l'hôpital public doit être géré comme une entreprise, et faire des bénéfices.
À la lecture de cet embryon d'article, il est à craindre que l'exemple des «meilleurs»(1) ne soit pas nécessairement l'argument que reprendront les thuriféraires du pourfendeur du capitalisme, de la mondialisation et de la Françafrique...

(1) L'établissement dont il est question est cité, dans la version papier du quotidien régional d'information issu de la Résistance,comme l'un des fleurons de la médecine privée... Article dans lequel on tretrouve l'expression «là où le bas blesse...» avant d'évoquer la facturation de «bas de contention»....

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet