Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'inventeur du slam palmé | Page d'accueil | Sarkozyl en Stock »

mercredi, 13 mai 2009

Faignant

pancrace.jpgAu hasard de périgrinations, sur les pages du ouèbe, ayant pour point de départ le combat de pancrace virtuel opposant d'une part Rachida Dati et Elisabeth Guigou d'autre part, mon œil a été irrésistiblement attiré par cette phrase : «Rachida Dati jouait donc une "parodie", mercredi, devant les jeunes UMP, faignant l'incompétence».
Feignant de ne pas avoir compris ce que le rédacteur avait voulu écrire, j'ai, comme à mon habitude, consulté un dictionnaire.
Et comme, surtout depuis février 2008, les mots ont un sens, j'ai recherché le sens du mot «faignant».
La première occurrence proposait : «Faudra travailler. Et ce n'est pas un métier de faignant que j'assume (Rivière, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1905, p. 70»
Bon, n'en voulons pas trop au claviste de service de la maison Les Mots ont un Sens...
Mais quand même, imaginons Tranche-Montagne déclarer : «Faudra travailler ! Et ce n'est pas un métier de faignant que j'assume ! Et je peux vous le dire, Monsieur Joffrin, les mots on un sens ! »
Non ?

Commentaires

Ben oui... l'attirance du verbe faire à cause de la fausse étymologie "faire néant" qui donne déjà l'orthographe erronée "fainéant", même si c'est le participe présent de "feindre".

Écrit par : Dominique | mercredi, 13 mai 2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet