Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Aux chiottes Riester ! | Page d'accueil | Quand elles parlent de quenelles et de grues »

mardi, 05 mai 2009

Je veux des coupables !

Jacques Viguier a été acquitté, mais le parquet a fait appel de son acquittement.
Pas de cadavre, pas de preuves,pas d'aveu,
pas d'intime conviction, pas de condamnation. Quoi de plus normal. Mais l'avocat général n'était pas content, lui qui pensait qu'avec le faisceau de concordances résultant d'une instruction à charge, il y avait de quoi mettre à l'ombre le prof de droit durant vingt-cinq piges au «grand collège».
Julien Coupat, de son côté, est toujours incarcéré, suspecté d'être le cerveau de l'organisation clandestine des pieds nickelés ferroviaires, nonobstant l'inexistance de charges réelles. Les autorités, sûres de leur jugement, prétendent qu'il est bon pour la sûreté nationale que cet homme reste en carruche.
Je veux des coupables !
Je ne partage pas, en général, les opinions d'Alain-Gérard Slama, mais néanmoins j'écoute assez régulièrement d'une oneille très attentive sa chronique sur France-Culture à 7h55.
Ce matin, il a choisi d'intituler son billet «la tête des autres»,
podcast
revenant sur le cas de Viguier (le cas de Julien Coupat ne l'intéresserait-il pas ?), en pointant la singularité de la position du parquet, qui ne prend en général l'initiative d'interjeter appel que pour le volet civil des affaires jugées.  Sa chronique résume bien le problème.
Le jury populaire a eu beau estimer que l'accusé devait bénéficier du doute, qui, en l'occurrence, se révélait profond, ça ne suffisait pas.
Que voulez-vous ? C'est toujours la même chose : dès qu'on donne un peu de pouvoir à la population, elle s'en sert, la gueuse ! Regardez, on a bien demandé au peuple français de se prononcer au sujet du traité instaurant une constitution pour la communauté européenne, et, bien évidemment, la population a très mal voté. Comprend rien, la populasse. Faut toujours repasser derrière. C'est quand même un monde, non ?
Jacques Viguier sera donc rejugé jusqu'à ce que condamnation s'ensuive, puisque le parquet l'a décidé ainsi !
Reste que dans son affaire, il serait bien plus intéressant que la Margaret Molyneux,
version 2009,

ressorte dare-dare du placard...

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet