Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Pour un archaïsme résolument moderne | Page d'accueil | Comment ne pas perdre la tête... »

jeudi, 19 mars 2009

Se faire des nouilles, encore...

Triste vie pour les porteurs de Rolex, conducteurs de Porsche  mangeurs de caviar et buveurs de Krug !
Houspillés de toutes parts, gourmandés même dans les rangs de la majorité pestilentielle pour une façon de manque de civisme du fait de l'utilisation, «à leur corps défendant» du célèbre bouclier fiscal, ces victimes de la crise ne passeront finalement pas sous les fourches caudines qu'on leur laissait entrevoir un brin ces derniers temps.
L'amendement, visant à instaurer temporairement une contribution supplémentaire de 5% pour les pauvres honteusement surtaxés, a finalement été repoussé par l'assemblée nationale.
L'exemplaire discipline UMP a eu raison de la sape organisée par les crypto-libertaires Charles de Courson et Pierre Méhaignerie, qui avaient en l'occurrence honteusement piétiné les plates-bandes socialo-bolcheviques.
Nos pauvres riches resteront donc riches pour le moment, et seront épargnés d'un exil en direction des verts pâturages helvètes.
Heureux contribuables des classes «moyennes», nous allons pouvoir goûter le bonheur d'être rappelés aux délices du pressurage fiscal intense et solidaire qui servira -entre autre- à établir des chèques de remboursement à l'ordre de culs cousus d'or qui continueront à se faire des nouilles, encore...

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet