Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Coup de Massue ! | Page d'accueil | De Profundis »

mercredi, 18 mars 2009

Pauvre Gag Elmaleh !...

Gad ElMaleh est un homme sage.
Mais si la connerie pouvait se mesurer, nul doute qu'il serait détenteur de la jauge.
Ce doit être pour cette raison que Marcolivier Fogiel lui a demandé son avis au sujet du bouclier fiscal.
Fogiel demande à l'expert si, en ces temps difficiles, il ne serait pas raisonnable de revenir sur la question du bouclier fiscal, lequel limite à 50% les prélèvements fiscaux dans notre bonne France catholique, apostolique et Sarkozyenne.
Gad tourne autour du pot en feignant de s'amuser de la question, mais MOF revient à la charge : puisqu'il faut bien trouver de l'argent pour financer les dépenses publiques, est-il normal que la charge supplémentaire incombe aux seules couches semi-pauvres et moyennes, pendant que les riches s'accrocheraient, en poussant des cris de singes, à leur magot ?
ElMaleh ne comprend toujours pas la question. Fogiel précise donc : faut-il faire passer le taux maximal de prélèvement fiscal à 60%.
Dialogue (version simplifiée sous-titrée)
- Il est de combien, actuellement, demande l'expert fiscal showbiznessque ?
- 50 %, monseigneur...
- Eh ben ! ça suffit comme ça.


- Vous pensez que les riches ne peuvent pas faire un effort supplémentaire de solidarité ?
- 50%, c'est déjà beaucoup. Vous savez ce que ça représente 50 pour cent ? C'est émorne ! C'est énorme !
Ben oui, c'est énorme. Même que les 50% qui restent, c'est encore énorme...
Et même que 10 % des 50% qui lui restent, c'est encore énorme. Mais ça, il ne le dit pas, l'unique Gad ElMaleh -qui doit être un anarchiste néo-stirnérien germanopratin- pense surtout à son droit de propriété.
Tout cela me fait penser une discussion déjà ancienne qui m'avait été rapportée à propos d'une réception champignacienne. C'était du temps du Roi Mitterrand. Un médecin dirigeant un laboratoire d'analyses de la ville se plaignait de l'assassinat que représentaient les prélèvements dont il devait être, à l'en croire, la seule victime de la cité.
Manque de bol, le petit père du Bœuf qui Pleure était un as du calcul mental, pour ne pas dire un surdoué dans le genre. Le laborantin désargenté eut l'imprudence de confier à son auditoire le montant du racket imposé par l'administraton fiscale. Il ne fallut pas plus de quelques secondes pour que mon père précise, à quelques francs près, le montant restant au pauvre essoré fiscal, lequel, cramoisi, tourna les talons pour aller noyer sa rage dans une nouvelle flûte de Krug...

09:37 Écrit par boeufquipleure dans La Flatte d'Honneur | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : gad elmaleh, bouclier fiscal, fogiel, fisc |  Facebook |

Commentaires

Lors du réglement de la succession de mon père, le notaire osa risquer cette phrase "vous ne payez pas de droits de succession puisque vous bénéficiez du bouclier fiscal, ce qui est contrairement à ce que disent certains bénéfique à d'autres personnes plus modestes que les très hauts revenus". Ma mère et mon frère approuvent. Je lui ai fait alors remarquer que la date du décès de mon père qu'il avait citée était antérieure à la date d'application de cette exonération.
1) Il ne connaissait pas du tout ses dossiers qu'il traitait à la chaîne et déléguait à ses clercs sans relire les éléments essentiels. Le décor de ses bureaux était magnifique avec des estampes ou des sérigraphies régionalistes qui cotent aisément au millier d'euros car je les ai vues avant en exposition marchande (le tout dans un hôtel art déco que je n'ose pas chiffrer), mais je n'ai eu que l'impression d'un décor.
2) Je suppose qu'il devait faire systématiquement la même remarque de pure propagande umpiste à tous ses clients. Je n'ai pas eu le courage de l'enfoncer encore plus, vu le contexte difficile et douloureux de ces signatures et ce n'était pas le sujet.
Conclusion : la loi TEPA est vendue et encore défendue par des branquignols comme ce notaire pur UMP.

Écrit par : Dominique | mercredi, 18 mars 2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet