Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Gigue du Roi ? | Page d'accueil | Qi, Qi, j'ai une cervelle d'oiseau... »

lundi, 23 février 2009

Oh ! Les vilaines manières...

«C'est nous tous que le non-respect du droit de propriété salit. Il viole une valeur qui nous rend libres»
Philippe Manière, qui possèdera  une Rolex d'ici 2011, chronique régulièrement dans l'hebdomadaire Marianne en alternance avec Tillinac, qui fait sa retape pour une vomissure réac à plein gaz au volant de son Someca 115 chevaux,  avec Elie Barnavi, pour une réclame qu'il est interdit de qualifier, et avec Edwy Plenel pour la promotion de Mediapart.
Cette semaine M. de Belles Manières a choisi de se faire l'avocat de Mme Laurence Parisot, qui ne serait pas, contrairement à l'idée que répandent certains mauvais esprits, la fille naturelle de Croquignol
Croquignol.jpget d'une tranche de foie gras sur canapé.

Le prétexte est le suivant : arguant du fait que «Il y a quelques jours, un collectif baptisé « Les empêcheurs d'encaisser en rond » qui prétend pratiquer l'« autoréduction » a carrément pris d'assaut un Monoprix parisien et l'a quitté avec 13 chariots pleins. Le parquet semble peu soucieux de poursuivre, dans la mesure où le commando aurait « négocié » de pouvoir partir sans payer...», notre un peu trop poli M. Manière en profite pour nous en faire un plan en panavision avec mise en relief de cet attentat marxiste Marx%2520Brothers%2520(Go%2520West)_02-781336.jpg(tendance Groucho), ainsi que  la narration des assauts des commandos castristes du DAL, avec la déclaration drapée d'indignité de la présidente du Medef, association caritative à but non lucratif bien connue des grenouilles d'encensoirs et des crapauds de bénitiers.
Ainsi donc, prenant le parti de ladite Lolo, qui a réaffirmé son attachement au maintien à un haut niveau du versement des dividendes aux actionnaires, pour «ne pas toucher au principe essentiel de droit de propriété», Philou semble d'accord sur le fait que se remplir grassement les poches,  -fusse au prix de réductions d'effectifs en guise de variable d'ajustement de la valeur des dividendes ?- est un droit fondamental, j'allais écrire sacré, alors que la défense active de mal-logés et des mal-nourris, eh bien, c'est très mal.
C'est la luuuuûteux finaaaâle, des enragés de la phynance :
«C'est nous tous que le non-respect du droit de propriété salit moralement parce qu'il viole l'une des valeurs que nous nous sommes librement données depuis le siècle des Lumières. Mais c'est nous tous, aussi, qu'il spolie matériellement. Ne pas respecter et faire respecter le droit de propriété, c'est trahir le peuple»
C'est pas magnifique, tout ça ?

[Marianne n°618, du 21 au 27 février 2009, page 20]

Commentaires

Philippe manière confirme avec éclat les doutes qu'on avait à son sujet : on est bien en présence d'un vrai réac', qui se cache sous le "rock'n'roll" et quelques frasques de jeunesse pour légitimer un horizon politique bien simpliste.

Écrit par : Moktarama | lundi, 23 février 2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet