Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le Musée d'Orsay Pour Les Nuls | Page d'accueil | L'excès d'accent excède ! »

jeudi, 22 janvier 2009

Avis de beau temps pour les dénonciateurs.

lettre.jpg

- Allo ! Le commissariat ?
- Oui monsieur.
- Voilà, pourriez-vous me passer le bureau des dénonciations ?
- Le bureau des dénonciations ?
- Ce n'est pas le bureau des dénonciations ?
- Ben, c'est à dire que...
- Ce n'est pas le bureau des dénonciations ?
- Ben, euh... Si, c'est ici !


Et voilà ! Francis Duquet, qui animait une émission sur France-Inter (Crème de Cactus) voilà bien une vingtaine d'année, avait repris la recette du regretté Francis Blanche, qui consistait à commettre des canulars téléphoniques -genre dans lequel Jean-Yves Lafesse s'est illustré lui aussi- avait ainsi débuté sa supercherie qui consistait à dénoncer aux autorités la coupable «bidouille» que ses voisins virtuels se seraient plus à exercer et développer dans une non moins pendable clandestinité.
Il ne semble pas exister d'empreinte sonore de cette émission, et c'est bien dommage. Le flic au bout du fil semblait curieux d'en savoir un peu plus au sujet de la délictueuse industrie qui se manigançait du côté des bidouilleurs, et n'hésitait pas à ébaucher une manière d'interrogatoire préliminaire auprès du délateur providentiel...
C'était de la fiction, bien entendu. Pour la «bidouille», entendons-nous bien, car les perdreaux se montraient, eux, fort intéressés... 
Comment pourrait-on donner du crédit aux propos d'un délateur affabulateur dans la France d'aujourd'hui ?
Impossible ?
Pas possible !

(La photo de la lettre utilisée en haut de ce billet est juste là pour illustrer le propos du billet. Cependant rien n'interdit de consulter le site, d'où est extraite cette image, en cliquant dessus...)

Commentaires

bonjour
j'ai des enregistrements de Creme de Cactus de 1989, de très bonne qualité.
Je ne dispose pas de droits dessus, bien sur, mais je veux bien les vendre (avec la cassette source) au plus offrant.
cordialement

Écrit par : Huguel | dimanche, 06 juillet 2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet