Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Épluchures | Page d'accueil | Notre ennemi, c'est notre maître ! »

lundi, 12 janvier 2009

Chronique du règne du Prince Jean S.

Jean S., dont le nom réel n'est jamais prononcé par Patrick Rambaud, a de qui tenir.
À lire cette déclaration particulièrement réfléchie et nourrie d'une culture qu'on devine familiale, on peut penser aussi qu'il a rapidement assimilé les conseils prodigués par Henri Guaino, l'AnaPhore de la République :
«Je suis Conseiller général parce que les Neuilléens m'ont fait confiance et m'ont élu.
Je suis délégué UMP de la 6ème circonscription des Hauts-de-Seine parce que les adhérents m'ont fait confiance et m'ont élu.
Enfin, je suis président du groupe de la majorité départementale au conseil général parce que mes collègues me font confiance et m'ont élu».
Allez, encore quelques années, et il pourra déclarer :
«Je ne suis pas président de la République parce que les Français ne m'ont fait suffisamment confiance et ne m'ont pas encore élu élu»
... Enfin, espérons qu'il sera en mesure de le dire, le plus longtemps possible.

17:17 Écrit par boeufquipleure dans Au Fond de l'Etable | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : nicolas 1er, jean s., patrick rambaud |  Facebook |

Commentaires

billet à l'humour décalé et perspicace.
Le titre est bien trouvé ^^

Écrit par : myu | vendredi, 16 janvier 2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet