Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Closure toujours !

    On ne dira jamais assez de mal des fantaisies pédagogiques qui ruinent l'éducation de nos enfants. Le mal semble en réalité assez ancien, et a dépassé les limites de notre bon pays, si l'on en croit cet exercice à trous appelé parfois "closure", juste pour faire bien.
    Un coup d'œil sur cet exemple, vieux de déjà plus d'un siècle, pourra nous convaincre que la mise au point est parfois laborieuse...

  • Tout le monde ment, tout le monde ment...

    La cote de Sarko et de Fillon serait en baisse selon l'institut IPSOS 42% (contre 44% en août) des personnes interrogées, et qui, selon la formule habituelle, seraient représentatives de l'opinion des Français au sujet de nos principaux dirigeants, 42%, donc des Français seraient contents du président, alors que le premier ministre verrait son indice perso s'infléchir de trois unités, recueillant tout de même 49% de taux de satisfaction.
    Bon, on veut bien.
    Mais tout de même, 42% pour Sarko, c'est mieux que son score du premier tour des présidentielles. Gare à sa réélection, car sur des bases pareilles, il peut se sentir pousser des ailes.
    Pareil pour Paris-Match à un poil pubien près : 41% de gens heureux en Sarkozye.

    Quoique BVA fait très fort, en estimant qu'entre les pro et les anti-Sarko, ce serait kif-kif : 47 pour, 48 contre. Bref, ça baigne pour Tranche-Montagne !
    Toutefois, ces chiffres laissent le bœuf songeur, car, à examiner les chiffres commandés par le très altermondialiste et libertaire Figaro-Magazine, le pourcentage de groupies sarkolandais serait retombé à 34%, faisant tout de même un pour cent de plus qu'en juillet.
    Une question toutefois : pourquoi cette publication contestataire a-t-elle oublié de faire paraître ces nouvelles rassurantes ?sondageTNSSarko0809A.jpg
    sondageTNSSarko0809B.jpg

     

  • Chanoine de Latran ou Cave du Vatican ?

    DV265187.jpgComme on peut le lire dans Canard enchaîné du 17.9.2008, l'autoproclamé «DRH du Parti Socialiste», très officiellement Chanoine de Latran «n'a pu s'empêcher, lors de la réception de Ratzy à l'Élysée de multiplier les « Très Saint-Père » dans son allocution à Benoît XVI » récidivant dans la courbette bénito-grenouillesque à vingt et une reprises.
    Autre remarque du palmipède : « Il faut dire que, malgré son dogmatisme, Benoît s'est montré bien élevé. Il n'en a pas, en ce domaine, rajouté sur la fille aînée de l'Eglise, dont les représentants, malgré leurs signes ostentatoires de piété, n'ont pas des moeurs très catholiques, un président divorcé remarié à une croqueuse d'hommes revendiquée, une ministre de la Justice bientôt mère célibataire d'un enfant de père inconnu, sans parler d'un maire de Paris aux préférences sexuelles non homologuées par le Vatican. Voilà qui n'est pas loin, pour un pape plutôt rigide du dogme, de friser le bûcher. Mais la « laïcité positive » a mis de l'eau bénite dans le vin de messe».
    Autre détail marrant relevé par le canard, les tripatouillages concernant le chiffre officiel des "fidèles" présents à la messe des Invalides. En quelques heures, le chiffre de 160.000, jugé trop minable a subi une embellie miraculeuse, se transformant grâce à un prompt renfort de transport de foi positive en 260.000 supporters de Benedict seidici.
    Le Cave du Vatican avait déjà fait le coup lors de son intronisation comme candidat de l'UMP, où les chiffres d'affluence les plus fous étaient avancés, malgré des travées entières de chaises vides. Ce n'est donc pas un novice en matière de miracle au sujet de la multiplication des voix, même si celui de sa cote de popularité connaîtrait une stupéfiante (pour ne pas dire miraculeuse) remontée ces derniers temps. Alors, le Cave se rebiffe ?
    Pas si sûr, TNS Sofres pour le Figaro-Magazine ne le crédite que d'un modeste 34% d'opinions positives pour ce mois de septembre 2008. Mais bizarrement, ce miracle-là, personne n'ose en parler.

     

  • DarcOs en tient une couche !

    t3g9c94g.jpgXavier Darcos est un homme très sérieux : se penchant sur le sort des enseignants, ce généreux politicien désintéressé estime qu'il n'est pas nécessaire d'employer des professeurs "recrutés à bac+5" pour "surveiller des siestes et changer les couches" en ce qui concerne leur activité principale. De la matière fiscale à la matière fécale, il n'y a qu'un pas à faire, mais il vaut mieux tout de même bien regarder où l'on met les pieds.

    M. Darcos utilise en réalité cet argument pour justifier la suppression programmée de la petite section de l'école maternelle. Il n'y a pas de petites économies.
    Bon, c'est sûr, M. Darcos a un petit problème, et il ne sait pas très bien que la condition d'accueil à l'école maternelle est l'accès à la propreté.

    Il est possible, on en conviendra, d'argumenter au sujet de l'accueil de tout petits, âgé de deux à trois ans. On sait que la préscolarisation précoce est une très bonne chose pour certains enfants, et que cela n'est pas le cas pour d'autres.
    Toujours est-il que l'argumentation de M. Darcos manque un tantinet de pertinence, sans parler d'intelligence...

  • Le temps du plastique

    Si l'on mettait le temps du plastique
    En musique, sique, sique,
    On perdrait pas son temps
    De temps en temps
    Tout en gagnant des sous
    Et des bijoux.

    Des bijoux en plastique, tique, tique,
    Bien plus économiques, miques, miques,
    Et bien plus intéressants
    Que ces diamants
    Que l'on pend, que l'on pend,
    Au cou des gens.

    a22.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Haro sur les irresponsables !
    Les salauds vont enfin casquer !
    Ça suffit comme ça, les ceusses qui utilisent des assiettes, des gobelets, et des couverts en matière plastique vont enfin cracher au bassinet !
    Les acharnés du jambon Madrange comme les afficionados du pâté Hénaff, ces profiteurs aux poches rebondies et débordantes de banknotes vont donc être mis à contribution, après la sage  décision du très sobre Jean-Louis Borloo de taxer ces objets élaborés à partir de matériaux difficilement recyclables.
    Bon.
    Parlons peu mais essayons d'être clair.
    - Ça fait une sarkotaxe de plus.
    - Ceux qui utilisent ces produits ne sont pas encore protégés par le bouclier fiscal.
    - Il n'est pas prévu d'interdire la fabrication et le commerce de ces objets merdiques.
    - Trouvez l'erreur.

  • Pauvreté, soumission, ignorance

    ratzingerPaulII_web.jpgDevant 260.000 fidèles, aux Invalides - à propos, la commission de sécurité n'a-t-elle rien trouvé à redire au sujet de cette surcapacité ?- PanzerPapy n'y est pas allé de langue morte :
    "l'argent, la soif de l'avoir , du pouvoir et même du savoir n'ont-ils pas détourné l'homme de sa fin véritable ?"


    C'est l'Olympique de Marseille, qu'il devrait entraîner, ce bon Benito, tant la devise du club phocéen "Droit au but" colle à merveille au discours du souverain pontife.
    En traduction simultanée dans la langue des sourds, le discours papal a peut-être eu cependant des airs de doigt d'honneur et de bras du même tonneau.
    Car à bien réfléchir, mais peut-êre cette possibilité sera-t-elle encadrée dans la prochaine loi sur la laïcité positive chère à celui qui écrit les discours de Tranche-Montagne, à bien y penser, donc, quel est le message :
    -"soyez pauvres, démunis, soumis, et même ignorants".
    Une fois qu'il a dit ça, on imagine qu'il a dû se sentir soulagé du consécutif relâchement de son boyau gras.
    doigt_d_honneur.jpg Balèze, Ratzinger ! car après le projet concocté par le frère Martin Hirsch, on peut supposer que les conseils du boss ne seront applicables que pour ceux qui ne bénéficient pas du bouclier fiscal de la protection épiscopale.
    On parie combien ?