Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Outrage à qui ? | Page d'accueil | Le temps du plastique »

samedi, 13 septembre 2008

Pauvreté, soumission, ignorance

ratzingerPaulII_web.jpgDevant 260.000 fidèles, aux Invalides - à propos, la commission de sécurité n'a-t-elle rien trouvé à redire au sujet de cette surcapacité ?- PanzerPapy n'y est pas allé de langue morte :
"l'argent, la soif de l'avoir , du pouvoir et même du savoir n'ont-ils pas détourné l'homme de sa fin véritable ?"


C'est l'Olympique de Marseille, qu'il devrait entraîner, ce bon Benito, tant la devise du club phocéen "Droit au but" colle à merveille au discours du souverain pontife.
En traduction simultanée dans la langue des sourds, le discours papal a peut-être eu cependant des airs de doigt d'honneur et de bras du même tonneau.
Car à bien réfléchir, mais peut-êre cette possibilité sera-t-elle encadrée dans la prochaine loi sur la laïcité positive chère à celui qui écrit les discours de Tranche-Montagne, à bien y penser, donc, quel est le message :
-"soyez pauvres, démunis, soumis, et même ignorants".
Une fois qu'il a dit ça, on imagine qu'il a dû se sentir soulagé du consécutif relâchement de son boyau gras.
doigt_d_honneur.jpg Balèze, Ratzinger ! car après le projet concocté par le frère Martin Hirsch, on peut supposer que les conseils du boss ne seront applicables que pour ceux qui ne bénéficient pas du bouclier fiscal de la protection épiscopale.
On parie combien ?

19:20 Écrit par boeufquipleure dans Dans la Mangeoire du Bœuf Blanc | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : benoit xvi, invalides |  Facebook |

Commentaires

La soif du savoir ? Ah, ha ! "L'arbre de la connaissance du bien et du mal", déjà, dans la Genèse...

Écrit par : Irène | lundi, 15 septembre 2008

Répondre à ce commentaire

Est-vous certain d'avoir compris le sens de ce message? S'il fallait le comprendre de façon littérale, ne serait-ce pas un peu trop facile, simpliste? Ne serait-ce pas une contradiction de tenir ce discours et d'inaugurer un centre culturel et intellectuel d'assez haut niveau en même temps? Pourquoi l'Église attache t'elle tant d'importance à la formation de ses cadres, laïcs comme religieux?
Non, je ne pense pas qu'il faille comprendre cette homélie au pieds de la lettre. Il doit probablement être nécessaire de faire usage de son intelligence pour en pénétrer le sens.
Cordialement

Écrit par : Cédric | mardi, 16 septembre 2008

Répondre à ce commentaire

"Non, je ne pense pas qu'il faille comprendre cette homélie au pieds de la lettre. Il doit probablement être nécessaire de faire usage de son intelligence pour en pénétrer le sens."
Si PanzerPapy souhaitait ne s'adresser qu'aux seuls catholiques, il eut dû le faire, selon le principe de laïcité de notre pays, de préférence dans une enceinte fermée, loin des oreilles et des yeux des énergumènes de mon genre. Mauvais genre, j'en conviens.
C'est trop d'honneur de me prendre ainsi pour un abruti, moi qui ne suis qu'un modeste imbécile.
Ainsi, votre "cordialement" -révérence parler- vous pourrez toujours vous le garder bien au chaud, où vous voudrez, avec ou sans la sainte onction en ultime secours.
J'ai relevé chez vous quelques signes supérieurs d'élévation spirituelle qui vous qualifient, bien entendu ( sainte Jeanne d'Arc...) indiscutablement pour vous poser en parangon d'expert en comprenologie culturelle et intellectuelle d'assez haut niveau : "attache t'elle", "au pieds de la lettre".
C'est modeste, mais c'est un beau début.
Je vous comprends un peu, toutefois :
L'infaillibilité pontificale un peu trop vous habite
Tant qu'elle doit parfois vous faire perdre

La tête...

Écrit par : Olivier | mardi, 16 septembre 2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet