Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Laïcité, Hantise et Mythes | Page d'accueil | Pauvreté, soumission, ignorance »

vendredi, 12 septembre 2008

Outrage à qui ?

Le blogue de Sébastien Fontenelle est chez Bakchich.
Aujourd'hui, il nous propose une réflexion autour d'une discussion relative à un dessin de Plantu, paru dans l'Express.
Le dessin représente le directeur de Charlie Hebdo, en veste et pantalon sombre, portant rangers aux pieds, et pointant l'index gauche vers le plafond, qui balance un coup de pompe dans le train de Siné.
La légende : Charlie Hebdo, le journal où l'on peut tout se permettre, et dans une bulle partant du brassard blanc cerclé de rouge porté par le chauve patibulaire, "même de virer un dessinateur".
Voilà ce dessin

jpg_28249375_pjp2f14-9f899-1-3d9d4.jpg

Si on observe les détails, on s'aperçoit que Plantu est rusé, car comment l'avocat de Clearstream-Hebdo a-t-il pu entrevoir dans ce dessin quelque chose d'injurieux ou de diffamatoire à l'encontre de Philippe Val ? L'index gauche pointé vers une toile d'araignée imaginaire n'est pas un salut nazi, le costard de Pilou ne comporte pas de décoration caractéristique des dignitaires du IIIe Reich, et les bottes, à coup sûr, n'auraient pas été homologuées par la société de contrôle de conformité Himmler &C°.

Alors, qu'est-ce qui titille l'avocat de Clearstream-Hebdo ?
J'ai trouvé, c'est le brassard ! Non qu'il représente une croix gammée. Non, Y sont simplement inscrits les nom et prénom de Oui-oui-Val.

Alors ? Cherchons bien.
Et trouvons.
Ça y est, c'est ça :
darty.jpg
Un presque crime de lèse-fiston !
Heureusement que Val est gentil et qu'il n'attaquera pas.

 

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet