Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Les 1 euros | Page d'accueil | Avant-Balosse »

samedi, 06 septembre 2008

C'est pour l'amour de Marie-Madeleine...

Lorsque tu fais ton petit fripon
Tu as l'amour de Marie-Madeleine
Mais quand tu es sage petit garçon
Tu as l'amitié de Suson

Quel lien existe-t-il entre l'obscur voyageur-représentant-placier en cravates Nicolas S. de Nagy-Bocsa, la sulfureuse danseuse du Crazy Horse, Ingrid Betancourt
pieta_detail.jpg

et la discrète animatrice de télévision Clara Morgane ?
Eh bien ! c'est très le sémillant et frétillant Julien Rousseau, membre influent des jeunes pop de la Marne qui nous donne le secret de la profondeur de la pensée des chevau-légers du miracle sarkozyen : au même titre qu'Hillary Clinton, le nouveau philosophe Arthur, l'académicien Jean-Marie Bigard ou le prix Nobel de Littérature Mikhaïl Polnareff, Indrid et Clara figurent en bonnes places au sein du cercle des maîtres à penser des soutiens au phare de la sagesse élyséenne.
L'avenir de Châlons-enChampagne est assuré.

Commentaires

Ah oui ! c'est un vrai cas psychologique. J'avais lu ses différents blogues militants (il en créait un tous les mois avant de le détruire, tellement il y avait d'âneries mal orthographiées et sans aucune argumentation cohérente). Quand je pense qu'il est conseiller municipal (dernier élu de la liste certes, mais élu et présent aux réunions de quartier), je me dis que l'on est vraiment très mal... Je préfère encore les élus de droite de style ancien, avec costume trois-pièces et raie sur le côté, ou tailleur-foulard Hermès-bandeau pour ne pas avoir de frange, plutôt qu'un imbécile de cette espèce.

Écrit par : Dominique | samedi, 06 septembre 2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet