Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Quand le bourreau fait l'éloge de ses victimes

Aujourd'hui..., aujourd'hui..., aujourd'hui..., aujourd'hui...
Anaphore... de café !
Guaino a bûché toute la nuit pour nous sortir un papier à l'attention d'une manière de Nivelle venant lire l'éloge des poilus tombés sous la mitraille adverse, provenant du Plateau de Californie.
-Morts pour G.-W.Bush-

Merci M. Sarkozy. Un jour, la nation saura vous le rendre.

Les commentaires sont fermés.