Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Crosses en l'air ? Chiche ! | Page d'accueil | Le Tour des Chaudières »

mercredi, 16 juillet 2008

Que reste-t-il de Charlie-Hebdo ?

Philippe Val et le crime de lèche-Sarkozy

SineMassacre_12062004.jpgLe toujours souriant Philippe Val, ancien collaborateur de l'excessif Patrick Font il y a quelques décennies (humoriste qui fut un certain temps éloigné des scènes pour usage intempestif de la câlinothérapie juvénile), continue sa croisade pour une liberté d'expression propre, encadrée, pro-traité européen, néo-conservatrice, bref, Philippe Val est un militant ardent de la liberté de penser (comme lui), mais aussi de la liberté de censurer ceux qui ne sont pas de son avis, qui, rappelons le, est le plus objectif qui puisse exister, étant apparié non-stop bluetooth avec Spinoza himself.
Car, voyez-vous, Siné, l'horrible Siné, l'infâme Siné, l'Attila du crayon Conté, le Fourniret de la caricature politique, le Landru de la satire dessinée, Siné, dis-je, a eu la bassesse de s'en prendre à un enfant.
Et pas n'importe quel enfant, non, il a osé s'en prendre au fils de Tranche-Montagne ! Il a osé.
«Je reproche à Jean Sarkozy de se convertir par opportunisme. S'il s'était converti à la religion musulmane pour épouser la fille d'un émir, c'était pareil. Et un catholique, pareil, j'ai jamais fait de cadeau aux catholiques», a expliqué Siné.
98849b.pngC'est marrant, tout ça... Je connaissais un peu Marcel Cabut (le père du célèbre dessinateur), qui fréquentait régulièrement le salon de thé situé juste au-dessous de chez moi. Très fier de son fils, qui le lui rendait bien, il se confondait souvent en excuses auprès de l'un de ses amis, qu'il savait croyant et pratiquant, dès lors que son fiston s'était encore joyeusement foutu de la gueule de Jean-Paul II (c'est-à-dire à peu près toutes les semaines), ce qui faisait bien rigoler Philippe, le pâtissier !
Eh bien ! Si l'on suit le raisonnement de Pilou Val, Cabu ne va pas faire de vieux os au sein de la très sainte et œcuménique rédaction de Charlie-Hebdo...
Pour ce crime de lèse-Tanche-montagne (l'argument de judéophobie étant en cette occurrence une belle plaisanterie) Siné préfère donc déposer ses humbles génitoires sur le billot que Philippe Val lui apportera, en place publique, tel un saint-sacrement, avant de trancher les objets du délit.
Allez Philippe, montre-nous ta presse...

 

16:30 Écrit par boeufquipleure dans La Flatte d'Honneur | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : philippe val, siné, charlie-hebdo |  Facebook |

Commentaires

Mais il faut préciser que le début du paragraphe incriminé était : ""Jean Sarkozy, digne fils de son paternel et déjà conseiller général de l'UMP, est sorti presque sous les applaudissements de son procès en correctionnelle pour délit de fuite en scooter. Le Parquet a même demandé sa relaxe ! Il faut dire que le plaignant est arabe ! Ce n'est pas tout" Suit le passage considéré comme antisémite.

Ce n'est pas malin. Dans un raccourci saisissant, Siné oppose le jugement contre un plaignant dit arabe (sans doute de nationalité française, mais à nom de consonnance arabe, ce qui devrait attirer l'attention d'Hortefeux) et puis une conversion supposée à la religion juive de la part du Fils, alors que le fait d'être arabe ne présume pas d'être musulman (et lycée de Versailles).

Il s'agit d'un gros blouguiboulga où tout le monde s'est vautré et s'est étalé en long, en large, en travers et même dans la quatrième dimension. Toi, comme les autres. Il n'y a pas d'antisémitisme formel, on peut parler d'anti-judaïsme puisque Siné est contre toutes les religions, sauf que... cela fleure bon son anti-sionisme par le rappel du nom arabe qui précédait et que la mise en parallèle d'une race présupposée et d'une conversion à une religion identifiée à une "race" (je devrais mettre trente-six guillemets autour de ce mot) et une nation, un pays, c'est un peu rude.

La défense de Siné invoquant une fille d'émir n'est pas fausse, mais... cela ne concerne pas le contexte : il ne s'agit que de la phrase épinglée pour laquelle une réponse toute faite est toute trouvée. Or le contexte dérange plus. Il y a bien mélange des prétendues races, nationalités et religions dans le passage complet. Pas antisémite, soit. Mais antisioniste, oui, et l'antisionisme est le visage voulu comme acceptable des antisémites qui ne s'acceptent pas comme tels (bien sûr, on peut être révolté par les actions très violentes du Betar, mais ce n'est pas Israël ou le sionisme pas plus que le Front Haineux ou l'UMP ne sont la France).

On se met deux minutes dans la peau d'un juif qui s'inquiète pour les siens qui ont fait le retour à Israël. Cela veut dire quoi cette mise en parallèle entre un jugement qui donnerait tort à un présumé Arabe parce qu'arabe et puis une hypothétique conversion au judaïsme parce que source de richesse sous la forme d'une fille qui ne se nomme même pas Darty et qui n'est pas la fille du fondateur de la chaîne comme on le répète un peu trop souvent ? Cela fait quoi, quand on est juif, que l'on a de la famille qui peut exploser à tout moment, et que l'on voit ces deux réalités juxtaposées sans aucune explication ? Que veut dire ce parallèle qui relance encore plus la haine entre les communautés ? Et pourquoi la religion d'un côté de la balance ? Pas dans l'autre. Je serais juif, je commencerais à m'inquiéter de la confusion des esprits, je serais musulman, je ferais de même, et comme je ne suis qu'un français agnostique je ne peux que suivre le mouvement.

Ce n'est pas parce que l'on dit une idiotie et que l'on est puni pour une partie de celle-ci que l'idiotie ne demeure pleine et entière. Cela dit, les raisons de Val sont totalement fumeuses, mais on s'étale plus sur ses mauvaises justifications et je ne le défendrai pas.

Écrit par : Dominique | jeudi, 17 juillet 2008

Répondre à ce commentaire

@ Dominique
En quoi antisioniste est-il le prémice ou le cache-sexe d'antisémite ?
C'est le type d'argument-amalgame malsain et trouble style Askolovitch... qui ne peut que fabriquer des antisémites !
J'ai des amis Juifs non Israélites et antisionistes :
est-ce grave docteur ?

Écrit par : Julie | vendredi, 18 juillet 2008

Répondre à ce commentaire

@ Julie : je n'ai pas écrit ça "antisioniste est [...] le prémice ou le cache-sexe d'antisémite"

mais "Pas antisémite, soit. Mais antisioniste, oui, et l'antisionisme est le visage voulu comme acceptable des antisémites qui ne s'acceptent pas comme tels".

S'affirmer comme antisioniste, cela semble plus respectable et plus honorable qu'antisémite ou anti-juif, même si cela peut recouvrir exactement la même réalité. Le mot "prémice" était donc de trop, "cache-sexe" est plus exact même si j'aurais dû introduire la nuance que des personnes peuvent être antisionistes de bonne foi, voire l'être en étant juives. Je ne suis pas sioniste, même pas pro. Je me demande juste pourquoi certains n'ont pas le courage de leurs opinions racistes et utilisent ce terme qu'ils tentent de banaliser. Serait-ce parce qu'il y a des lois contre le racisme ? Cette dernière supposition serait tout à fait déplacée et incongrue...

Écrit par : Dominique | vendredi, 18 juillet 2008

Répondre à ce commentaire

Dans le genre délire anti-antisémite, Alexandre Adler, dans sa chronique «internationale» ce matin sur France-Culture a fait, de nouveau très fort, avec un amalgame Le Pen-Dieudonné-Siné du meilleur goût qui soit...
http://www.radiofrance.fr/play_aod.php?BR=8810&BD=18072008

Écrit par : Olivier | vendredi, 18 juillet 2008

Répondre à ce commentaire

Dominique : La fiancée en question s'appelle Jessica Sebaoun-Darty, d'après le communiqué de presse. Et elle fait bien partie de la famille qui a fondé la chaîne de magasins (même si j'imagine qu'elle n'est pas la seule héritière).

Quant à la phrase de Siné...

Le contexte (rapprocher encore une fois les Juifs et la richesse) est en effet dérangeant, et ce n'est pas malin non plus d'avoir mis en parallèle les "Arabes" et le judaïsme. Ou colporté la rumeur que Sarkozy junior allait se convertir, simplement parce qu'il épouse une fille issue d'une famille juive et riche. (Quoique, à Neuilly, il pouvait difficilement trouver beaucoup d'économiquement faibles.)

Cela dit, il y a d'autres choses qui me gênent. Par exemple, le fait que Charlie Hebdo ne fasse d'ordinaire pas dans la dentelle avec les religions et les groupes d'intérêt. Cf. les caricatures de Mahomet. Même si Philippe Val semble devenir de plus en plus frileux, ces temsp-ci, comme à propos de l'affaire Clearstream (l'avocat de Clearstream étant aussi celui du journal, quand Val attaque publiquement Denis Robert, on peut se poser des questions)... L'ennui, aussi, c'est que la tendance d'Askolovitch à voir des antisémites partout n'est pas vraiment neuve.

Alors, on peut comprendre que Mlle Sebaoun-Darty ou M. Claude Askolovitch aient vu rouge en pensant à des membres de leur famille en Israël. De là à imaginer que Siné puisse avoir de la sympathie pour les terroristes palestiniens ou être le genre d'antisémite honteux qui s'avance sous la bannière de l'antisionisme, c'est quand même un grand pas à franchir. (Et le traiter publiquement d'ordure et d'antisémite, c'est fort peu élégant.)

Philippe Val a dit craindre un procès de la part de Jean Sarkozy, à qui Siné devrait faire des excuses. Askolovitch parle d'antisémitisme, etc. C'est leur interprétation. Mais je ne les ai pas entendu s'émouvoir ni crier à l'islamophobie ou à l'incitation à la violence quand Siné écrivait récemment dans le même Charlie Hebdo :

« J’avoue que, de plus en plus, les musulmans m’insupportent et que, plus je croise les femmes voilées qui prolifèrent dans mon quartier, plus j’ai envie de leur botter violemment le cul ! »

Personnellement, j'aurais tendance à penser que Siné passait les bornes dans les deux cas. Dommage que Val, les Sarkozy, les Darty et Askolovitch ne semblent voir que les "dérapages" qui les offensent et pas les autres.

Tiens, au fait... Toujours selon Askolovitch, il paraît que Philippe Val ne lisait plus depuis un certain temps les chroniques de Siné qu'il publie dans Charlie parce qu'il ne pouvait plus supporter son "gauchisme imbécile". Joli manquement professionnel, si c'est vrai !

Oh, et une dernière ironie dans l'affaire : au début du XXe siècle, quand l'antisémitisme s'exprimait ouvertement en France, un certain Bénédict Mallah, immigré issu d'une famille juive séfarade, s'est converti au catholicisme pour être accepté par la bourgeoisie parisienne et épouser une jeune fille de bonne famille. C'était le grand-père de Nicolas Sarkozy...

Aujourd'hui, être de confession et/ou d'origine juive n'est plus un obstacle à la réussite sociale, et c'est tant mieux.

Écrit par : Irène | vendredi, 18 juillet 2008

Répondre à ce commentaire

Olivier, le rapprochement Dieudonné-Siné n'est pas du tout stupide même si c'est le fameux docteur es-espionnnage Adler qui s'exprime : ils ont tous les deux soutenu la fameuse liste Euro-Palestine qui était non pas une liste de soutien à la paix, mais bien une liste anti-juive. Siné a dû y lire une série de noms de personnalités toutes juives qui étaient copieusement huée par la foule en liesse. Il n'était pas l'auteur de ce discours antisémite, il n'avait pas choisi les noms, mais il aurait pu un peu se méfier des gens qu'il fréquentait du fait de son soutien indéfectible à la Palestine indépendante (en plus cela la fiche mal pour un anar d'appeler à voter pour qui que ce soit ou de vouloir un Etat). En outre, il aurait pu choisir de partir immédiatement en voyant ou en entendant ce genre de discours, mais il n'a jamais exprimé le moindre regret ou la plus petite indignation. Siné n'en est pas à serrer la main au Pénible ou à le faire parrain de sa fille, mais il a accepté le voisinage de gens aussi peu fréquentables et surtout leurs discours.

Écrit par : Dominique | vendredi, 18 juillet 2008

Répondre à ce commentaire

C'est le rapprochement douteux de faits incontestables qui fait établir de faux postulats à partir desquels naissent les meilleurs raisonnements paranoïaques.
La stupidité de la réaction tardive de Val par rapport à la publication du billet de Siné, tout comme l'intervention hors-sujet (politique internationale... mon oeil) du pachyderme de Figaro-Culture me paraît relever de ce cas de figure. Mais je ne détiens pas pas forcément la vérité, dont ils semblent être les uniques garants.

Écrit par : Olivier | samedi, 19 juillet 2008

Répondre à ce commentaire

@Dominique.
Cette manie de laisser entendre que l'antisionisme est utilisé par certains pour dissimuler leur antisémitisme est détestable parce qu'elle vise à entretenir le soupçon sur tous ceux qui à juste titre trouvent scandaleux le colonialisme prédateur de l'état d'Israël. Vous conseillez de se mettre "deux minutes dans la peau d'un juif qui s'inquiète pour les siens qui ont fait le retour à Israël". Le retour, quel retour ? Ils ont le droit au retour eux, même s'ils n'y ont jamais mis les pieds avant? Et les centaines de milliers de palestiniens et leurs enfants chassés il y a 50 ans pour faire place net, ils y ont droit au retour ? Pourquoi ne pas se mettre dans la peau d'un palestinien vivant en France qui se désespère de voir sa famille piégée à Gaza, risquant de mourir à tout instant sous les bombes israéliennes ? Désolé, je n'ai rien contre les israéliens comme les israéliens qui se battent résolument contre le colonialisme de leur état n'ont rien contre leurs compatriotes mais les palestiniens (qu'ils soient bons ou méchants, du Hamas ou pas, on s'en fout, là n'est pas le problème !)ont les mêmes droits que les algériens hier contre la France coloniale et la gauche radicale française aujourd'hui est solidaire à juste titre de leur combat comme elle l'était hier du combat des algériens pour leur indépendance.

Quant à Siné, pour en revenir au sujet du jour, je ne suis pas fan, mais Siné Hebdo au moins, ça chie, ça pète, ça se récure le nez, ça emmerde les puissants et très respectables amis de Val, éditorialistes et intellos bien-pensants, et en plus c'est de gauche et ça ne s'excuse pas pas de l'être.
Bref, tout le contraire de Charlie-Hebdo.
Merci Val !

Écrit par : langue-rouge | mercredi, 10 septembre 2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet