« Symphyse de pub ? | Page d'accueil | Gais et contents, nous allions triomphants.... »

jeudi, 03 juillet 2008

Gradation

«Danger de mort imminente». Qui avait ainsi décrit -dans un élan aussi dysorthographique que lyrique- l'état de santé d'Ingrid Betancourt ?
Interrogée à l'issue de sa libération, Ingrid Betancourt, qui était retenue chaleureusement par les F.A.R.C. pour y subir une cure d'amaigrissement involontaire,
713874507.jpg

 

 

 

 

 


a eu l'occasion de rappeler qu'elle est française et colombienne.
Celle qui sera peut-être de nouveau candidate à la présidence colombienne, dans un élan de diplomatie très contrôlé, n'a pas oublié de remercier le président français, pour ne s'être jamais désintéressé de sa mésaventure passagère.
Là, on se dit : – ça y est elle est tombée dans le panneau, elle participe au plan com de Tranche-Montagne.... Merdre !
Pas si vite.
Et pas folle la guêpe.
Prenant un peu de hauteur, c'est au tour de Jacques Chirac d'être remercié, avec une chaleur nettement plus perceptible, m'obligeant à biffer la remarque précédente.
Mais, pour bien montrer que le presbytère n'a rien perdu de son charme, le jardin de son éclat, et Ingrid Betancourt sa lucidité foudroyante, la plus haute marche du podium a été pour saluer les efforts incessants de... Dominique de Villepin, «son ami» !
In cauda venenum...
Nul doute que cette gradation de remerciements aura été particulièrement appréciée du côté de l'Élysée. Vous savez ce que sont les amis de mes amis...
Au passage, on aura remarqué l'impressionnante efficacité des services sanitaires des F.A.R.C., qui ont réussi le tour de force de remettre sur pied cette moribonde du début mars, au point de lui faire arborer cette mine fraîche
ingrid-betancourt-2547163_1378.jpg?v=1

 

 

 

 

 

 

 

à la peau veloutée qui ne doit rien, elle, au bon soins de la chirurgie esthétique chère à «MonÉpouse»...

Commentaires

– Au fait, y en a parmi vous qui savent où sont passés les 3 ex-otages américains ?
Faudrait peut-être s'y intéresser, parce que je sais pas si vous vous rappelez, mais qu'est-ce qu'on s'était emmerdé y a quelques années rien qu'à retrouver le soldat Ryan.
.................................................................
Les Pensées zaz de l'Ocséna

Ocsena, Organisation contre le système-ENA... (et pour la démocratie avancée)

Écrit par : ocsena | mardi, 08 juillet 2008

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Tweet