Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Balles tragiques à Carcassonne : 17 blessés. | Page d'accueil | T'es resté combien de temps au placard ? »

lundi, 30 juin 2008

Francs-maçonnes !

Les francs-maçonnes s'invitent dans les loges de leurs frères
Je ne suis pas profondément instruit en matière de franc-maçonnerie. Manque d'initiation, malgré de longues heures à écouter diverses versions de La Flûte Enchantée (Surtout celle de Klemperer, 1963, avec Lucia Popp en Reine de la Nuit)...
Que nous dit le cnrtl.fr ?
«FRANC-MAÇON, subst. masc.
Étymol. et Hist. 1735 Confrairie des Maçons-Libres (Chansons d'apr. Le Forestier L'Occultisme et la franc-Maçonnerie écossaise, p. 183 ds Mack. t. 1, p. 101); 1737 free-maçons, francs-massons (Discours du Frère Ramsay d'apr. Le Forestier, op. cit., p. 159, ibid.); 1737 Francs-Maçons (Naudot, Chansons notées de la Trés vénérable Confrérie des Francs-Maçons, ibid.). Adaptation de l'angl. Freemason composé de free « libre » et mason correspondant au fr. maçon*.»

D'où l'on apprend donc que «franc» serait une adaptation de l'anglois «free». Bien.
Sauf que «franc» et «libre», dans ma petite tête de bovidé, ça ne me semble pas avoir la même acception. Mais, dans notre grande mansuétude, nous accorderons volontiers que les glissements de sens et de sons possèdent un charme réellement passionnant. Heureusement, Furetière, le malin, n'oublie pas de nous rappeler cela :
FRANC, signifie aussi, Qui est en liberté. On n'a pas receu le droit des esclaves en France, tous les hommes y sont francs & libres, c'est un pays franc. les villes franches d'Allemagne, sont villes libres, qui n'ont aucun Prince qui leur commande. Ainsi tous les Auteurs sont d'accord que le nom de François ou franc est venu de ce qu'ils ont toûjours deffendu leur liberté...

Notons que l'Académie française ne le contrarie pas en l'occurrence.
Bon, alors maintenant, colletons-nous à un autre problème : «franc», communément employé au pluriel a manifestement valeur d'adjectif qualificatif.
Le nom composé «franc-maçon» étant constitué d'un adjectif et d'un nom, on place un 's' à la fin de chaque élément. Hoquet !
Mézalors, au féminin, dis-donc, comment c'est-y qu'on fait ?
Rue89 ne s'embarrasse pas et opte résolument pour «les francs-maçonnes» !

Je veux bien, mais cette tournure me retourne un peu les boyaux de la tête.
Que prétend Girodet ?

franc-maçon Pluriel et féminin ; synonymes.
1 Emploi substantif. Au masculin, le premier élément prend la marque du pluriel, le second aussi : Un franc-maçon, des francs-maçons. — Au féminin, l'élément franc- reste invariable, le second élément est variable : Une franc-maçonne, des franc-maçonnes.
2 Emploi adjectif. Mêmes règles que pour l'emploi substantif : L'idéal franc-maçon. Les symboles francs-maçons. La politique franc-maçonne. Les influences franc-maçonnes.

Alors, voilà : d'où diantre provient ce titre bizarre de Rue89 ?
Accordez, accordez, accordez-donc
L'aumône à l'accord d'accord....

Commentaires

J'adore la langue française, elle est toute pleine d'exceptions...

Écrit par : Irène | lundi, 30 juin 2008

Répondre à ce commentaire

La Franc-Comtoise franc-maçonne peut avoir une comtoise qui ne soit pas franche et en accord avec le Grand Horloger.

Écrit par : Dominique | lundi, 30 juin 2008

Répondre à ce commentaire

Un beau-fils, une belle-fille, alors pourquoi pas une franche-maçonne pour une franche rigolade

Écrit par : Macreuse | lundi, 07 juillet 2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet