Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le Boss de la FIA n'était pas vierge : relaxé ! | Page d'accueil | La complainte des filles de joie »

mardi, 03 juin 2008

Roselyne en mal de loi

"Je crois que mon indignation est partagée par l'ensemble de la société française, d'ailleurs au-delà des clivages politiques", a-t-elle observé. "Cela montre bien que c'est un sujet qui ne peut pas se résoudre dans les prétoires".

Le Bœuf blanc est d'accord avec cela. En accord avec moi-même, j'estime que le lieu le plus adapté pour rendre la justice n'est pas le prétoire, mais l'étable. L'étable du Bœuf blanc, cela va de soi ! Quoi de mieux que de prendre «la société française» à témoin. Vite, un sondage !
"Ce qu'un jugement a fait, je pense qu'un autre jugement ne peut pas le défaire. Maintenant, ça relève de la représentation nationale. Le lieu où tout cela doit se décider, c'est le Parlement", a estimé la ministre.
Mais où va-telle chercher tout ça, notre (bon)bonne Roselyne ?
On se rappelle de «Ce qu'une loi a fait, une autre loi peut le défaire».
En l'occurrence, Roselyne B. propose donc que le parlement s'empare de ce sujet, et qu'une loi (il n'y en avait donc pas) s'occupe sérieusement d'un problème qui se pose à la majorité de la population concernée par les joies, les plaisirs, les revers, les peines, les déceptions et même les affres du mariage.
Amis homosexuels, en vérité, je vous le dis, réfléchissez bien à deux fois avant de vous embarquer vers une contrée où les voies du mariage vous sont ouvertes : vous n'imaginez pas le parcours du combattant que représente cette institution que d'aucuns appellent encore sacrement ! Vous aurez été prévenus, ne venez pas pleurer après...
Roselyne B., donc, propose de légiférer. Pour une fois que ce n'est pas Sarko qui propose sa 3.751ème loi au sujet de la tonte nocturne des doryphores en période de forte canicule ou sur le don d'ovocytes d'acariens à l'endroit des truies en mal de grossesse !
La première apothicaire de France compte donc réparer les bourdes de magistrats pointilleux ou complaisants, selon qu'on est de bonne ou de mauvaise humeur, natif de La Neuville-en-Tourne-à-Fuy ou de Mostaganem.
Et pour cela, une nouvelle loi : la loi Roselyne universelle ! Qui ira de l'interdiction des cigarettes sucrées au chocolbif jusqu'à la fourniture remboursée par la sécu de rustines à l'usage d'hymens accidentés de la vie...
roselyne.jpg


Elle ne sait pas que la loi a été appliquée, dans cette affaire de virginité périmée, mais que le jugement eût pu être très différent... si le juge l'avait voulu.
Les arguments ne manquaient pas !

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet