Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 30 mai 2008

L'époux ment sur sa virilité : mariage approuvé !

maximilien.jpg

  La confession de l'homme adultère.

 La polémique enfle, après la décision du TGI de Lille accordant l'annulation d'un mariage, l'épouse ayant menti sur sa chasteté.

'Crés vingt dieux ! C'est vraiment pas beau de mentir !
On imagine que désormais, ça va chauffer dans les greffes !
L'époux ment sur sa rigidité : mariage homologué !
L'épouse ment sur sa fécondité : mariage annulé !
L'époux ment sur ses possibilités : mariage entériné !
L'épouse ment sur la température du café : mariage annulé !
L'époux ment sur son identité : mariage confirmé !
L'épouse ment sur sa fécondité : mariage annulé !

La Chancellerie a démenti toute "considération d'ordre moral, religieux ou confessionnel" dans cette affaire, expliquant que la décision avait été "prise en application de l'article 180 du Code civil qui donne la possibilité à un époux de demander l'annulation de son mariage s'il y a erreur sur la personnalité de son conjoint".

Rassurons-nous, l'équité existe pourtant dans notre pays, surtout pour les femmes les plus humbles...

09:29 Écrit par boeufquipleure dans Au Fond de l'Etable | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : mariage, virginité |  Facebook |

jeudi, 29 mai 2008

Polski hydraulik

hydraulik_bienvenue.jpg«Nicolas Sarkozy a tiré un trait définitif mercredi sur la phobie française du "plombier polonais" en annonçant l'ouverture début juillet du marché du travail français aux citoyens de Pologne et de sept autres pays ex-communistes entrés dans l'UE en 2004».
«Lors de la campagne référendaire qui a précédé le "non" français à la Constitution européenne en 2005, les opposants de droite et de gauche à ce texte avaient agité l'épouvantail du plombier polonais pour dénoncer les risques d'une invasion de la France par une main-d'oeuvre à bas coût venue des pays de l'ex-bloc communiste».
Rappelons que cette expression, si largement utilisée et commentée par la gent journalistique, est dûe à Philippe Val de Villiers (pour faire un amalgame cher à notre merveilleux président), et surtout à M. Frits Bolkestein, qui s'est fait un plaisir de reprendre jusqu'à plus soif l'expression des deux godelureaux précédemment cités.
Alors donc, M. Sarkozy-qui comme il aime à le répéter haut et fort, en a entre les jambes et sait s'en servir»- vient d'en finir avec «la phobie française du plombier polonais», en affirmant que les Français avaient -mais ils seraient apparemment maintenant guéris- une «phobie» du plombier polonais !
Gare aux embouteillages sur le pont de Kehl : les plombiers polonais arrivent !

mardi, 27 mai 2008

J'ai la droite qui s'dilate...

comikouchner.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bernard Kouchner, le célèbre comique troupier, à l'instar d'Ouvrard (... à son époque), a toujours bon pied, bon œil !
«Je suis de gauche, je n'arrive pas à m'en défaire».
Il a cru qu'il avait marché dedans, ça lui colle aux semelles, et pense toujours que ça lui portera bonheur...
On dit que Kouchner serait passé à droite, c'est pas vrai. Kouchner est de gauche ! Comme Delanoë !
Allez, ça ne vous rappelle pas quelque chose ?
Coluche : — On dit que Sheila, elle serait en fait un homme. C'est pas vrai ! Sheila c'est une femme,... comme Dave !

lundi, 26 mai 2008

Bessons, bessons, il en restera toujours quelque chose !

reiser.gif
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Éric Besson, "avec Nicolas Sarkozy mais toujours de gauche"
Etrange titre au sujet du «Traître Magnifique».
Sans aller plus loin dans la lecture de l'article du Point, que faut-il penser ?
– Que Sarkozy était passé à gauche, mais que le fidèle et loyal Eric, tout en léchant toujours les Church's de Nicolas, aurait gardé le même cap, alors que le fougueux boss,  se serait, motu proprio,  débordé lui-même par la droite ?
– Peut-être a-t-il voulu manifester son attachement aux valeurs de gauche, quand de toutes parts, les lideurs du Péhesse rivalisent de hardiesse pour trouver mille charmes et vertus au libéralisme «politique» (parce que le libéralisme économique, c'est bien connu, c'est pas beau, mais on en pense quand même beaucoup de bien... au Péhesse, hein... ?
– A moins que le pauvre Besson, qui affirme bien haut «Nous sommes de gauche, nous sommes progressistes, nous avons voté Nicolas Sarkozy ou avons, après l'élection présidentielle, décidé de le soutenir, et un an après la constitution du gouvernement Fillon, nous persistons et nous signons !» ait fait sienne la célèbre devise shadok :
yaller.jpg







18:51 Écrit par boeufquipleure | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eric besson, sarkozy, gauche, libéralisme, traitre |  Facebook |

vendredi, 23 mai 2008

La semaine de 77 heures !

1465685996.JPGSus au conservatisme, aux archaïsmes, merdre au sectarisme, mort aux idéologies dogmatiques.
Sarkozy part en guerre contre les fainéants : ce sera 4.000 heures de boulot par an !
4.000 heures par an, c'est la durée de travail que compte imposer Sarkozy pour les dockers de Marseille. Soit la semaine de travail à 77 heures, sans congés payés, bien entendu ! Et pendant 41 ans siouplait !
Et pourquoi ne pas généraliser cette merveilleuse idée à l'ensemble de la France qui se lève tôt ?

 

Lesbien entendu ?

La chronique de Cécile de Kervasdoué était de vendredi, bien dans le ton déjanté des nouvelles de ce matin. Outre les invités discutant du festival de Cannes, on avait pu entendre auparavant un curieux commentaire sur la satisfaction des syndicats au sujet de la mobilisation relative aux manifestations «pour la retraite à quarante et un ans».
Diable, onze ans de rab', déjà !
Puis, à un autre moment, une réaction face aux propos de Le Pen au sujet des acteurs principaux du film «les Ch'tis» qui «ne sont pas de vrais Français, puisqu'ils sont d'origine arabe». Je laisse de côté la bêtise provocatrice du divin Penible, mais note que Dany Boon -d'origine kabyle-a donc été prestement arabisé en la circonstance.
Mais, pour revenir, à ladite Cécile de Kervasdoué précédemment citée, j'ai un peu sursauté lorsqu'elle a, au bout de cinq minutes et vingt-cinq secondes, lu son papier de façon déconcertante :
«Alors oui, je les ai vus les Suédoises hurlantes, les Grecques virevoltantes et les Ukrainiens électroniques ! Je les ai subis les Russes lesbiennes, les travelos danois et les Serbes polyphoniques ! ...», ça, c'est son billet encore consultable ici, tel qu'il est retranscrit sur le site de France Culture. Mais l'enregistrement est impitoyable : «Je les ai subis les Russes lesbiens...».
Réfléchissons un peu : des Russes lesbiens ? S'agit-il d'hommes russes devenus femmes qui goûteraient désormais le plaisir du gazon maudit ? Ou des femmes russes devenues hommes par l'opération du saint Esprit, et désormais adeptes de l'allée des Veuves ? On a de quoi se perdre en conjectures, et demander le secours du Comte de Champignac, qui saura nous donner rapidement une explication au sujet de cette étrange tournure...