Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« La semaine de 77 heures ! | Page d'accueil | J'ai la droite qui s'dilate... »

lundi, 26 mai 2008

Bessons, bessons, il en restera toujours quelque chose !

reiser.gif
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Éric Besson, "avec Nicolas Sarkozy mais toujours de gauche"
Etrange titre au sujet du «Traître Magnifique».
Sans aller plus loin dans la lecture de l'article du Point, que faut-il penser ?
– Que Sarkozy était passé à gauche, mais que le fidèle et loyal Eric, tout en léchant toujours les Church's de Nicolas, aurait gardé le même cap, alors que le fougueux boss,  se serait, motu proprio,  débordé lui-même par la droite ?
– Peut-être a-t-il voulu manifester son attachement aux valeurs de gauche, quand de toutes parts, les lideurs du Péhesse rivalisent de hardiesse pour trouver mille charmes et vertus au libéralisme «politique» (parce que le libéralisme économique, c'est bien connu, c'est pas beau, mais on en pense quand même beaucoup de bien... au Péhesse, hein... ?
– A moins que le pauvre Besson, qui affirme bien haut «Nous sommes de gauche, nous sommes progressistes, nous avons voté Nicolas Sarkozy ou avons, après l'élection présidentielle, décidé de le soutenir, et un an après la constitution du gouvernement Fillon, nous persistons et nous signons !» ait fait sienne la célèbre devise shadok :
yaller.jpg







18:51 Écrit par boeufquipleure | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : eric besson, sarkozy, gauche, libéralisme, traitre |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet