Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Quand «mon marri» retrouve M. Merkel | Page d'accueil | Histriomania sans frontières »

vendredi, 02 mai 2008

L'AUTRICHE A PEUR !

L'Autriche tente de réagir face à l'affaire Josef Fritzl
L'homme âgé de 73 ans aurait déjà été condamné pour viol en 1967. Les voix se font de plus en plus nombreuses pour demander un durcissement de la législation sur les crimes sexuels.

gicquel.gif


On dirait que Roger Gicquel a repris du service !

Libération suit donc le chemin tracé par LePost.fr et bien d'autres, faut-il le dire, vers la poubellisation des titres de faits divers dans la presse.
Pas de réflexion, c'est une solution à l'emporte-pièce qui est proposée, prédigérée, au lecteur de Libé : à tout nouveau fait divers bien crade, une nouvelle loi, dans la plus pure logique sarkozyste.
Alors voilà : «La ministre de la Justice, Maria Berger, a ainsi proposé vendredi de doubler, au maximum à 30 ans, le délai pendant lequel les crimes et délits sexuels - actuellement effacés au bout de 10 à 15 ans - resteront inscrits au casier judiciaire des personnes jugées dangereuses».
Tiens, au fait, pourquoi n'a-telle pas proposé cela il y a un mois, ou trois mois, ou il y a deux ans ?
Faudra-t-il exporter Rachida Dati vers Vienne pour réaliser l'anschuß judiciaire européen ?
Libération emprunte les allées tracées par la presse populiste et invite ses lecteurs, au moyen de titres racoleurs, à pénétrer 'in the chamber of horror'.

Commentaires

la maison de l'horreur
le train de la peur
l'île de la terreur
l'imagination des scribouillards est sans limite

Écrit par : dotsie | samedi, 03 mai 2008

Répondre à ce commentaire

Cela dit l'Autriche, ça craint !

Écrit par : dotsie | samedi, 03 mai 2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet