Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • L'espace des libertés progresse !

    Le chantre international de la liberté s'est ainsi exprimé lors de son voyage officiel en Tunisie.
    La ministresse secrétaire d'état aux droits de l'Homme -mais pas trop- et aux belles plantes décoratives, est du voyage.
    Dans le lexique à l'usage des mal-comprenants, rappelons que «droits de l'homme» -dans la version française- est synonyme de «vente de centrales nucléaires».

    voixdesonmaitreramayade.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    «Selon son cabinet, Rama Yade rencontrera mardi des "représentants de la société civile" tunisienne. Mokhtar Trifi et d'autres défenseurs des droits de l'homme devraient en faire partie, dit-on de source diplomatique française».
    Eh bien ! Quel barouf... Enfin, ça, c'était ce matin. Cet après midi, place aux grandes personnes.
    C'était donc trop beau ! Dans le milieu de l'après-midi, la secrétaire d'état aux droits du président de la République annulait une rencontre gênante.
    Sûr que le thé à la menthe n'était pas de son goût, et que la date de péremption de l'eau de fleur d'oranger était dépassée depuis fort longtemps.

  • Vive Rachida Dati !

    Rachida Dati, j'aime beaucoup, j'adore Rachida Dati ! Et pourquoi, me direz-vous ?
    Tout simplement parce qu'elle est exactement ce qu'on ne pouvait pas imaginer avant que Sarko arrive au pouvoir. Je veux dire, bien sûr, avant qu'il arrive à l'Elysée, parce que le pouvoir, ça fait déjà pas mal de temps qu'il en use, et même très largement.
    Bien. Donc l'hypomandibulique Rachida Dati est Garde des Sceaux, c'est à dire ministre de la Justice.
    A ce titre, le Croc à Phynances élyséen a demandé à la douce Rachida de procéder, Bâton à Merdre en main, à l'équarissage du système judiciaire français. Mission qu'elle remplit fort honorablement, en robes de Dior, et sacs d'Hermès.

    1814567553.JPG

     

     

     

     

     

     

     

    Comme il lui reste du temps libre, le Président de la République lui a demandé de se présenter aux élections municipales, dans une localité à risque, le VIIe arrondissement de Paris, bien connu notamment pour la grande précarité et les difficultés financières de la majorité de sa population.
    Elue au deuxième tour, du fait de l'étendue de l'adhésion populaire sucitée par sa candidature, Mme Dati se retrouve donc élue au conseil municipal de la ville de Paris, mission dont elle s'acquitte de façon ponctuelle, disciplinée et studieuse : impeccable ! La grande classe, quoi...

  • Le Lagopède Enchaîné

    Dans cette vidéo, on aura tous reconnu David Suchet, incarnant le célèbre détective Hercule Poirot, et la voix de Roger Carel. Il s'agit d'un extrait de «Tragédie à Marsdon Manor»





    Le logopède d'Ecosse, est couramment appelé, dans cette contrée, «speech therapist».
    La chasse au logopède serait donc une activité fort prisée dans cette région.

    lagopede.d.ecosse.jogo.0g.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je n'y passerai pas mes vacances...

  • Montjoie ! Montpellier ! Mont d'une pipe !

    NDA.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    «Hérault depuis plus de dix ans de la contestation d'une construction européenne qui menace, selon lui, « la grandeur de la France » - grandeur qu'il met en première ligne de son programme de gaulliste social-, Nicolas Dupont-Aignan profite de son indépendance pour voter contre le traité de Lisbonne, qu'il surnomme « Le coup d'Etat simplifié ».  (Marianne2.fr)
                         Gens de lettres
    «Face à un Président qui remet en cause la laïcité, réintègre l'Otan ou reste passif face à l'euro fort, NDA voit venir la révolte».
    Après le dinosaure JJSS, le présentateur à moumoute en poils pubiens PPDA, le tortueux journaliste FOG, le petit frère des pauvres DSK, la récente et  mariechantalesque NKM,voilà le héraut NDA. Il était temps !

    Seven trumpets !
    Reste maintenant au site Marianne2.fr à trouver un correcteur capable de faire le ménage dans les approximations qu'il publie un peu trop rapidement.

  • Avec tambours, trompettes et plumes dans le derche !

    « Des enfants, on en ramasse à la pelle dans ce pays [le Niger] -est-ce un pays ou un cimetière ?- où le taux de fécondité des femmes est le plus élevé du monde, neuf enfants en moyenne par couple. Un carnage. Les coupables sont facilement identifiables, ils signent leurs crimes en copulant à tout va, la mort est au bout de leur bite, ils peuvent continuer parce que ça les amuse, personne n’osera leur reprocher cela, qui est aussi un crime contre l’humanité : faire des enfants, le seul crime impuni. On enverra même de l’argent pour qu’ils puissent continuer à répandre, à semer la mort ».
    [Le privilège des jonquilles (éd.Albin Michel] Bon, je ne me suis pas cassé, on trouve ça dans Wikipédia...

    L'auteur de ces lignes inoubliables et empreintes de tendresse et de générosité, le célèbre comique troupier Pascal Sevran -62 ans au garrot- est toujours vivant, malgré l'empressement d'un employé zélé de la maison Borgnole-Europe1 ayant donné l'ordre d'annoncer le trépas du supporteur du président de la République , est toujours en vie.
    Mais Elkabbach ne désespère peut-être pas. Pour sûr, le film sur son ancienne idole ainsi que la prochaine intervention de sa dernière, risquent tout de même de lui porter un coup fatal...

  • L'Union : hommage à Pierre Desproges

    41GBP9TEMQL._SL500_.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Observons bien cet extrait d'une page de la vie locale de la cité, de la livraison du 20 avril 2008 du journal paroissial «l'Union», de Reims.

     

    union080420.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Dommage qu'on n'ait pas eu droit à cette version quelque peu détournée :

    union080420detourne.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     De toute évidence, compte tenu de la proximité de la date anniversaire de la mort de l'ancien procureur de la République Desproges française (18 avril 1988), il est impossible de considérer cette insertion autrement que comme un témoignage d'estime envers l'utilisateur récurrent de cette illustration désormais très célèbre : maximilien.jpg

     

     

     

     

     

     

     

      Un échantillon du dictionnaire surperflu à l'usage de l'élite et des bien nantis :

    superflu.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Les enquêtes du commissaire Maigret. Un cadavre dans le placard de TF1.

    Un cadavre retrouvé dans l'appartement d'un dirigeant de TF1 international.
    Selon lefigaro.fr avec lepoint.fr, AP et AFP, «La piste criminelle n'est pas privilégiée», assure une source policière, interrogée par Associated Press, qui évoque un décès lié à la drogue.
    Au premières loges, TF1 et LCI pourraient peut-être nous en toucher un mot ? Le gardien nous dit «circulez, y'a rien à voir !»
    Pour le Nouvel Obs, il s'agit tout simplement d'un incident lié à un manque de savoir vivre : «un haut dirigeant de TF1 international a été placé en garde à vue jeudi 17 avril après la découverte du corps sans vie d'un homme à son domicile du XIe arrondissement de Paris». Bon, c'est vrai que ce n'est pas M. Nouvelobs lui même qui l'a dit, mais des «sources proches du dossier».
    Belle façon de dire les choses : «Selon une source proche de l'enquête, la victime, âgée d'une quarantaine d'années, aurait succombé à une crise cardiaque au cours d'une "partie fine" organisée dans l'appartement et au cours de laquelle divers produits illicites auraient été consommés».
    Et avec tout ça, «La piste criminelle n'est pas privilégiée».
    Evidemment, avec du GBH dans l'estomac de l'homme retrouvé «sans vie», il ne pouvait donc s'agir que d'une banale intoxication alimentaire dont le responsable principal serait un homard bien connu des services de police, qui est, pour sa part, sur les traces du présumé coupable...