Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Avec tambours, trompettes et plumes dans le derche !

« Des enfants, on en ramasse à la pelle dans ce pays [le Niger] -est-ce un pays ou un cimetière ?- où le taux de fécondité des femmes est le plus élevé du monde, neuf enfants en moyenne par couple. Un carnage. Les coupables sont facilement identifiables, ils signent leurs crimes en copulant à tout va, la mort est au bout de leur bite, ils peuvent continuer parce que ça les amuse, personne n’osera leur reprocher cela, qui est aussi un crime contre l’humanité : faire des enfants, le seul crime impuni. On enverra même de l’argent pour qu’ils puissent continuer à répandre, à semer la mort ».
[Le privilège des jonquilles (éd.Albin Michel] Bon, je ne me suis pas cassé, on trouve ça dans Wikipédia...

L'auteur de ces lignes inoubliables et empreintes de tendresse et de générosité, le célèbre comique troupier Pascal Sevran -62 ans au garrot- est toujours vivant, malgré l'empressement d'un employé zélé de la maison Borgnole-Europe1 ayant donné l'ordre d'annoncer le trépas du supporteur du président de la République , est toujours en vie.
Mais Elkabbach ne désespère peut-être pas. Pour sûr, le film sur son ancienne idole ainsi que la prochaine intervention de sa dernière, risquent tout de même de lui porter un coup fatal...

Commentaires

  • Aimé Césaire, Yves Saint Laurent, Philippe Manœuvre, Pascal Sevran et maintenant Fabrice Tarrin, http://www.actuabd.com/spip.php?breve2599
    on ne compte plus les décès plus ou moins anticipés en quelques jours. Je propose que l'on lance à présent des paris sur le faux mort du jour, celui dont on aura lancé la nécro (sortie du frigo) un peu trop tôt.

    Ah ! on m'informe à l'instant que monsieur le député-vicomte Charles-Amédée du B*** de C*** vient de disparaître dans un tragique accident, sa voiture serait sortie de la Pénétrante à 150 km/h et aurait fait un vol jusque dans le Canal latéral où on tente de la repêcher. Bientôt des informations exclusives et inédites dans l'Oignon par Fabrice M***, notre reporter sur place, qui saura vous faire revivre ces derniers instants du futur grand homme comme si vous étiez dans son cerveau si génial.

Les commentaires sont fermés.