Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Le cabinet de curiosités d'Eric Poindron | Page d'accueil | Sarkozy, sa Poule et son Canard »

mardi, 08 avril 2008

Le feu sacré !

Le bœuf roux a bien rigolé en apercevant le douillet judoka bousoufflé, expliquer lundi soir au journal de Soir 3 que la flamme olympique avait bel et bien été éteinte lors de son parcours parisien.
Et d'indiquer, dans une réponse emberlificotée ( tu m'emberlificotes dans ton trafic infect, disait quelqu'une dans «la nuit porte jarretelles»...) pour reconnaître qu'on n'aurait jamais dû accorder les Jeux Olympiques à Pékin.
Ouais, ouais, ouais...
Et dire que les Etasuniens et consorts avaient évité les Jeux de Moscou sous le prétexte de l'intervention soviétique en Afghanistan.
Au fait, de quoi et de qui sont constituées les troupes d'occupation en Afghanistan aujourd'hui? Allez, on aura encore tout loisir de s'amuser au sujet du dopage et autres joyeusetés qu'on ne manquera pas de nous ressortir au moment de ces Jeux Olympiques, qui seront, n'en doutons pas, diffusés en mondovision et suivis par des milliards de téléspectateurs.

Allez, Rama, un petit effort, vas-y à Pékin, rien que pour embêter Rachida!
Les Jeuzos aux Etats-Unis à perpétuité, voilà qui serait raisonnable...

12:32 Écrit par boeufquipleure dans La Flatte d'Honneur | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : david douillet, pékin, flamme olympique |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet