Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« L'insoutenable présentéisme | Page d'accueil | Grimace Ratatinée En Rime à Grasse Matinée »

samedi, 22 mars 2008

Bruno Bourg-Soufflé

 876453285.jpg

Le bœuf roux a émis une belle flatte à la lecture du journal l'union du 22 mars 2008. En page 2, le grand quotidien d'information issu de la résistance (combien d'ohms ?), a rendu honneur au nouveau premier magistrat de la ville de Châlons en le gratifiant de ce superbe portrait photographique. On remarquera l'œil admiratif du vicomte de Veaux, au second plan, appréciant la tenue altière et élégante du maire portant beau.

 

08:59 Écrit par boeufquipleure dans La Flatte d'Honneur | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : l'union, boug-broc |  Facebook |

Commentaires

Il voulait ressembler à Napoléon avec sa petite mèche, mais il finira par être le portrait craché de Pompidou à Reykjavik.

Écrit par : Dominique | samedi, 22 mars 2008

Répondre à ce commentaire

Quelques mots empruntés au poète pour accompagner ce flatteur daguerréotype:

"Il est grave : il est maire et père de famille.
Son faux col engloutit son oreille. Ses yeux
Dans un rêve sans fin flottent insoucieux,
Et le printemps en fleur sur ses pantoufles brille.

Que lui fait l’astre d’or, que lui fait la charmille
Où l’oiseau chante à l’ombre, et que lui font les cieux,
Et les prés verts et les gazons silencieux ?
Monsieur Prudhomme songe à marier sa fille

Avec monsieur Machin, un jeune homme cossu.
Il est juste-milieu, botaniste et pansu.
Quant aux faiseurs de vers, ces vauriens, ces maroufles,

Ces fainéants barbus, mal peignés, il les a
Plus en horreur que son éternel coryza,
Et le printemps en fleur brille sur ses pantoufles."

Écrit par : Vaul Perlaine | samedi, 22 mars 2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet