Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« De l'activisme monomaniaque considéré comme un des Beaux-Arts | Page d'accueil | Mais au fait, qui est-ce ? »

vendredi, 07 mars 2008

Le robinet d'eau tiède fuit toujours !

Impayable Hervé Chabaud ! Il finira par soutenir que l'équilibre ne se trouve pas entre les extrêmes, mais dans le juste milieu...

 Les seniors n'ont pas l'arrogance d'exiger de vivre à crédit sur le dos des générations futures. Ils ne veulent pas être oubliés tandis que la hausse des prix alimentaires et du coût de la santé grève leur budget familial. Le plus grave serait de mettre en œuvre une politique de rattrapage qui nourrirait à court terme un conflit de générations. L'intérêt général impose de ne pas sacrifier les forces vives au profit des retraités mais de permettre à chacun d'exister sans quoi le contrat social est rompu.
(Hervé Chabaud)

"Celui qui, dans la vie, est parti de zéro pour n'arriver à rien, n'a de merci à dire à personne." Pierre Dac

09:29 Écrit par boeufquipleure dans Dans la Mangeoire du Bœuf Blanc | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chabaud, retraites |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.

 
Tweet